Man / Gouékangouiné : 2 plantations ravagées par le feu de brousse

Temps de lecture : 2 minutes

Mahan Gondo et  Monsieur Luc dans le village de Gouékangouiné, sous-préfecture de Bogouiné dans le département de Man sont inconsolables depuis près d’une semaine. Ils viennent de perdre respectivement  2 et 3 hectares de cacao.

Si pour Monsieur Luc, l’origine du feu qui a ravagé ses trois hectares de cacao n’est pas connue, cela n’est pas le cas pour Mahan Georges. Selon une source sur place à Gouékangouiné, il serait lui-même responsable du sinistre dont il fait l’objet.  « En effet, Mahan Georges a mis le feu dans le trou d’un bois pour essayer de déloger un rat. Non, seulement il n’a pas pu avoir le rat en question, mais en voulant quitter les lieux pour un instant, il a selon lui éteint le feu. Or il se trouve qu’il a laissé des braises sans s’en rendre compte. Parti faire faire autre chose non loin de là, il a même laissé son vélo sur place près du trou de rat. A son retour, il constate malheureusement que le feu s’est embrasé », relate notre source.

Toujours selon elle, les deux hectares de cacao de Mahan Georges et son vélo sont entièrement consumés par le feu. C’est donc dans un état de choc qu’il est rentré chez lui au village. Il va devoir reprendre à zéro des années de dur labeur.

 C’est le lieu de rappeler à toute fin utile la nécessité pour les populations du milieu rural d’être prudent en cette période de saison sèche où la moindre étincèle peut embraser des dizaines voir même des centaines d’hectare de forêt et de plantations. Dans un contexte où l’environnement est en proie au changement climatique.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *