Man / Test réussi d’un nouveau traitement de la bilharziose sur 84 enfants de 0 à 5 ans

Temps de lecture : 2 minutes

Le Praziquantel. C’est le nouveau médicament mis au point contre la bilharziose par des chercheurs ivoiriens et qui a été testé avec brio sur 84 enfants de 0 à 5 ans du département de Man.

Pr N’Goran et son équipe en séance de sensibilisation dans un village

Avant, seuls les individus, au-dessus de cet âge, pouvaient se faire soigner contre ce mal. Mais aujourd’hui grâce au Professeur N’Goran Kouakou Eliezer de l’Université Félix HOUPHOUET-BOIGNY et son équipe, le traitement pédiatrique de la bilharziose est devenue une réalité.

Les résultats se sont en tout cas entièrement révélés satisfaisants, selon le Professeur N’Goran. À l’en croire, tous les enfants ont recouvré la santé.

Selon le Professeur N’Goran Kouakou Eliezer, la prochaine étape sera la mise à disponibilité à grande échelle du ‘’Praziquantel » dans les localités vulnérables de la Côte d’Ivoire et du Kenya.

« Le médicament, sera à moindre coût grâce à l’effort conjugué des Organismes internationaux à charge de la santé et de pays partenaire dont la Grande Bretagne« , annonce t il.

La bilharziose est une maladie qui se présente sous 6 formes. Les plus fréquentes en Afrique subsaharienne sont urinaires et intestinales. Les vers parasites responsables de la bilharziose pénètrent dans l’organisme par la peau et affectent les organes tels le foie, les reins, les intestins et la vessie lorsqu’on se baigne ou consomme de l’eau impropre.

La bilharziose continue de faire ravage surtout dans les hameaux reculés par manque d’adduction en eau potable ou défaillances des pompes hydrauliques villageoises mais aussi de la mauvaise habitude à se soulager dans les cours d’eau.

Touré Ibrahima ( info : GK)

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *