Man/ Campagne de vaccination anti covid-19 : Le préfet de région lance le top départ

Temps de lecture : 3 minutes

Le préfet de la région du Tonkpi, préfet  du département de Man Jean Cyrille Attri a procédé ce mercredi 14 avril au lancement officiel de la campagne de vaccination contre la Covid 19. Une occasion pour lui de sonner la mobilisation des populations cibles.

Ce jour à la préfecture de Man, ce sont au total 88 personnes qui ont pu se faire vacciner à la faveur du lancement officiel de la campagne de vaccination qui s’est tenu sur place. Le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man a indiqué qu’en plus de 7 mesures barrière, la vaccination arrive comme le seul maillon qui manquait à cette chaîne de protection. « Je voudrais demander à la population de la région du Tonkpi et celle de Man en particulier,  de s’approprier cette campagne de vaccination en se faisant vacciner contre la Covid 19. La vaccination peut vraiment aider à freiner la montée de la Covid dans notre région qui a déjà enregistré 52 cas dont 20 pour le seul mois de mars », a indiqué le préfet de Man.

Pour lui, la Côte d’Ivoire est désormais armée pour faire face à la Covid 19, mais, précise-t-il, « la vaccination ne met pas un terme au respect des mesures barrières édictées par l’OMS contre la Covid-19. Il faut continuer à les respecter ces mesures ».

Pour le Directeur régional de la santé et de l’hygiène publique, le vaccin arrive à point nommé car dit-il, « A Man dans la région du Tonkpi, il y a une contamination communautaire et il n’est pas facile de retracer les contacts des personnes contaminées qui doivent respecter les mesures barrières. C’est ce qui amène le gouvernement à renforcer la lutte en y incluant le vaccin », a souligné Dr Tia Mamadou.

 Selon lui, Man a reçu 10 000 doses destinées aux régions du Tonkpi, du Bafing, du Guémon et du Cavally. Il a assuré que le vaccin est efficace et plusieurs sites seront ouverts à Man à savoir, le Centre hospitalier régional, l’antenne régionale de l’institut nationale de l’hygiène publique , les centre de santé urbains de grand Gbapleu, HKB au Domoraud, le bataillon de sécurisation de l’ouest et l’escadron mobile de la gendarmerie vont abriter des sites de vaccination à partir du vendredi. Outre ces sites, des équipes seront déployées dans  tous les chefs-lieux de sous-préfecture et de département de la région du Tonkpi, sans oublier une équipe mobile pour les services déconcentrés de l’Etat.

« Les populations cibles sont les personnes âgées de 18 ans à l’infinie. Cependant les cibles privilégiées sont les personnes âgées de plus de 50 ans, les enseignants, les forces de défenses et de sécurité, les directeurs et chefs de services ainsi que les hommes et femmes de média », a expliqué le Directeur régional de la santé.

Quant au chef du bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé, Dr Touré Issiaka, il a rappelé que la Côte d’Ivoire vit une très grande flambée de la pandémie avant d’inviter la population à rester vigilante. « Avec ce vaccin efficace, nous sommes désormais outillés pour mener la lutte contre cette pandémie. Le monde entier s’est engagé dans cette initiative à commencer par les pays les plus nanties jusqu’aux pays les moins développés », a-t-il souligné.  Pour lui, l’enjeu pour la Côte d’Ivoire c’est de vacciner au moins 152000 personnes », a-t-il souligné. Il a aussi témoigné que le vaccin est efficace et n’est pas dangereux. « En Côte d’Ivoire sur 65 000 personnes ayant reçu le vaccin, seulement 116 personnes ont présenté des effets indésirables mineurs, juste un peu de fatigue, un peu de mal de tête qui n’ont pas duré plus de trois jours », a-t-il soutenu.

Les représentants du maire de la commune de Man et du président du conseil régional se sont félicités de ce que la campagne commence effectivement à Man pour une meilleure protection de la population contre cette pandémie de la Covid-19.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *