AG ordinaire de la Caritas CI à Man: L’Evêque Antoine Koné appelle à plus de responsabilité et d’engagement

Temps de lecture : 3 minutes

Ce mercredi 27 juin 2018 se tient l’assemblée générale Ordinaire de la Caritas Côte d’Ivoire au centre Béthanie de Man.

A la cérémonie d’ouverture des assises, l’Evêque du Diocèse d’Odienné, Président de la Caritas Côte d’Ivoire,  Monseigneur Antoine Koné a invité les animateurs des Caritas à plus d’engagement pour que la Caritas puisse mieux œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des populations. Surtout les plus défavorisées. « C’est pour nous acteurs de la charité, un appel à plus de responsabilité et d’engagement  pour que la Caritas sous nos cieux contribue efficacement à la promotion ou au développement intégral de la personne humaine », a lancé le Prélat.

 Il a par ailleurs convié les acteurs de la Caritas à s’approprier la pro existence du Christ, cette auto donation généreuse  du fils éternel à son père afin de créer cette société pro existentiel au bénéfice de tous et surtout pour les plus vulnérables.  « Faisons en sorte, que par nos actions inspirés de Dieu, ou prenant leur source en Dieu lui-même, nous construisions cette cité où  il sera donné à l’homme de vivre heureux en présence de Dieu », a-t-il indiqué.

Le sous-préfet de Sandougoussoba, Yao Kanteni Le Fils, représentant le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, a traduit la confiance que le Gouverneur Soro Kayaha Jérôme place en la Caritas Côte d’Ivoire afin qu’à travers l’efficacité de sa gestion elle soit appréciée  de l’intérieur comme de l’extérieur de notre pays pour aller de l’avant. «  L’Etablissement du bilan sur la période de trois ans est par conséquent louable afin d’utiliser les résultats obtenus pour corriger les insuffisances d’hier et d’aujourd’hui », a conseillé le représentant de l’exécutif.  Le père Kobiaka Noël, vicaire général chargé des institutions, agissant  au nom de l’Evêque du diocèse de Man a  dans son mot de bienvenue mis l’accent sur la Charité sans laquelle il n’y a pas de fois vécu, il n’y  a pas de pasteur pour prêcher l’évangile. « Sans la charité,  notre association la Caritas n’existerait pas. Nous comprenons donc que notre pays, que notre église ne saurait vivre sans la charité. C’est la mort du pauvre, c’est la mort de l’indigent. Mais aussi en regardant plus loin, c’est aussi la mort de celui qui se dit riche », a fait remarquer le Guide spirituel. Il a aussi encouragé la Caritas à poursuivre les actions visant à donner de l’espoir de vie aux pauvres.

Quant à la sixième adjointe au maire Dohi Guiléri, représentant le premier magistrat de la commune de Man, elle a salué les aides que la Caritas apporte aux personnes vulnérables de notre société.

De son Côté le directeur national de la Caritas le père Témélé Tanoh Jean-Pierre a dévoilé  le contenu des assises. Il sera question selon lui de dresser le bilan moral et financier du conseil d’administration, de présenter le rapport financier de la Caritas Côte d’Ivoire, le plan triennal 2018-2020 ; la révision des textes et l’élection de nouveaux commissaire.

La Caritas est le service principal dont l’église catholique s’est doté pour la mise en œuvre des actions sociales et de promotion humaine. Caritas Côte d’Ivoire a été créé en 1955 et reconnu comme une Association d’utilité publique le 08 Janvier 2009.

Kindo Ousseny

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *