Touba / Dioman : Le tout premier sous-préfet a pris fonction

Temps de lecture : 3 minutes

Les populations de la sous-préfecture de Dioman étaient en fête le vendredi 31 août dernier dans ladite circonscription. Et pour cause, le tout premier sous-préfet attendu depuis très longtemps y a pris fonction.

Dago Dacoury, nouveau sous-préfet de Dioman recevant les documents des mains du sous-préfet central de Touba sous la supervision du SG1 Yapi Alexandre

La cérémonie de passation entre le nouveau commandant Dago Dacoury Alexandre et celui de Touba qui avait en charge cette circonscription s’est déroulée en présence de Achy Yapi Alexandre, secrétaire général 1 de la préfecture de Touba, représentant le préfet de région, préfet du département de Touba.

À cette occasion, le SG1 a prodigué de sages conseils au nouveau sous-préfet mais également aux populations. « Tu es le tout premier sous-préfet de cette localité, il faut travailler à la consolidation de la paix », s’est il adressé au nouveau commandant.

Puis d’inviter les populations à une meilleure collaboration avec leur hôte. « Votre sous-préfet est là. C’est une autorité administrative et non politique. Il est là pour tout le monde. C’est ici qu’il débuté sa carrière, aidez-le, traitez-le comme votre fils », a souhaité le SG1 Achy Alexandre.

Prenant la parole, le nouveau sous-préfet Dago Dacoury Alexandre n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude au président Alassane Ouattara et s’est engagé à mériter la confiance placée en lui. « J’adresse mes remerciements au président de la République pour la confiance placée en ma personne. Je mesure la responsabilité qui est la mienne c’est à dire le développement socio-économique de la localité. J’ai donc besoin de votre parfaite collaboration pour y arriver. Quant à moi, je suis à votre disposition pour traduire en acte le rêve caressé par vous depuis plusieurs décennies », s’est il engagé.

La photo de famille devant le bureau du sous-préfet

Les populations, par la voix du sénateur Diomandé Mamadou Beko et de Soumahoro Youssouf n’ont pas caché leur joie de pouvoir enfin établir leurs différents documents administratifs sur place.

Mieux elles se disent prêtes à accompagner et à servir leur premier commandant non sans exprimer leur reconnaissance au chef de l’État. «Notre joie est immense ce jour car nous en rêvions depuis des décennies. Merci au chef de l’État Alassane Ouattara de penser à nous. Quelle joie de savoir que nous n’allons plus parcourir des kilomètres pour faire établir nos différents documents administratifs à Touba ! Nous prenons l’engagement de faire en sorte que notre sous-préfet se sente à l’aise en l’accompagnant dans tout ce qu’il entreprendra afin d’apporter le développement dans notre localité», ont ils promis.

Pour terminer, le sénateur Diomandé Beko a annoncé la construction prochaine d’un collège de proximité et d’un pylône de réseau de communication pour dit-il, booster le développement.

Il est bon de rappeler que les bureaux et la résidence du sous-préfet ont été construits sur fonds propres par certains cadres de Dioman.

Les populations de Dioman estimées à plus de 5000 âmes, composées de Mahou, Dan, Toura et quelques fonctionnaires en poste dans cette circonscription vivent dans un climat de paix et de convivialité, note t on.

Cheick Lamine  Bakayoko

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *