Biankouma / Mariatou Koné livre deux importantes infrastructures socio communautaires

Temps de lecture : 2 minutes

Une siège pour la chefferie traditionnelle et un foyer polyvalent au profit de la jeunesse de Mangouin-Yrongouin sont les deux infrastructures qui ont été livré ce samedi par la ministre de la Solidarité, Koné Mariatou.

Élus et Autorités administratives ainsi que la chefferie étaient présentes

Mme la ministre a choisi cette occasion pour sensibiliser la population sur la cohésion sociale et surtout inviter celle-ci au règlement Pacifique des différends: » L’Ouest a terriblement souffert. Parce que nous avons tiré les leçons de ce qui est arrivé à notre région, à notre pays, nous devons avoir des comportements qui évitent le recours à la violence physique et verbale. Nous devons nous asseoir, nous parler, nous écouter, nous comprendre. Nous devons trouver ensemble des solutions mais des solutions qui préservent la paix, la cohésion et la vie« , a exhorté Koné Mariatou.

C’est pourquoi, elle a précisé que la maison des chefs est un outil au service de la prévention et la gestion pacifique des conflits.

Selon elle, c’est une maison composé de quatre bâtiments consacrés à la médiation et à l’arbitrage, à l’administration, au réfectoire et au logement de la chefferie.

Parlant du foyer entièrement réhabilité et équipé, elle a fait savoir qu’il constitue « la récompense de la volonté des populations de Mangouin-Yrongouin de voir leurs deux villages unifiés et porter ensemble le développement: » Cette réhabilitation a eu l’effet extraordinaire de rapprocher les communautés villageoises qui connaissaient quelques petites tensions« , a t elle signalé.

Gbato Meamin, au nom du président du bureau régional des chefs, représentant le président de la chambre, a soutenu que la « maison des chefs est un élément essentiel au processus de cohésion et de réconciliation: » Nous ne saurions mieux nous projeter dans le futur sans ancrage dans nos valeurs ancestrales. Merci pour ce pont entre tradition et modernisme« , s’est t il voulu reconnaissant.

Touré Ibrahima

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *