Logoualé / En Tournée dans sa circonscription : Le député Togba Norbert fait le point de la législature 2018

Temps de lecture : 3 minutes

Le député de la circonscription de Logoualé, Bogouiné, Ziogouiné et Yapleu a entamé une tournée dans sa zone ce lundi 26 février 2019. Une tournée qui a pris fin ce samedi 02 mars 2019 à Bogouiné.

L’objectif de cette tournée selon lui est de rendre compte à ses électeurs du travail abattu à l’hémicycle et expliquer les lois votés pendant la législature 2018. Aussi, a-t-il donné des nouvelles sur la vie de l’institution où il représente son peuple.

Pour la circonstance, les populations des sous-préfectures visitées ont sonné la grande mobilisation des chefs de villages, de tributs et de communautés, des présidents des jeunes ainsi que des fonctionnaires et agents de l’État exerçant dans la circonscription. Togba Norbert a fait savoir aux leaders communautaires de Logoualé qu’il s’agit pour lui d’expliquer à ses parents les lois qui ont été votées tout le long de l’année 2018 car dit-il, « nul n’est sensé ignorer la loi ». Selon lui,  35 lois ont été votées en 2018 contre 28 en 2019. « Parmi ces lois il y a des lois ordinaires, des lois organiques, des lois autorisant le chef de l’État à exécuter certaines tâches et bien d’autres. Mais pour ce qui nous concerne, nous allons vous expliquer les lois qui touchent directement la vie des populations que vous êtes », a-t-il introduit.

Le député Tongba Norbert a par la suite expliqué la loi relative aux contrats de bailles pour les maisons. Cette loi, dit-t-il, met de l’ordre dans les locations de maison en autorisant les propriétaires de maison à encaisser seulement deux mois d’avance et trois mois de caution aux locataires. Le député a aussi expliqué la loi relative à la protection des témoins. Une loi qui d’après lui doit permettre de protéger les dénonciateurs, les témoins et les experts pour favoriser la manifestation de la vérité dans le cadre des procédures judiciaires et extrajudiciaires.  « Souvent les populations voient certaines situations en même de troubler la quiétude des populations et préfèrent se taire par peur. « Aujourd’hui, avec cette loi, il n’y a plus d’inquiétude à se faire », a-t-il assuré.

L’élu s’est attardé sur les nouvelles lois qui concernent l’État civile. « Désormais, il sera ouvert dans chaque maternité un centre d’État civile pour faciliter les déclarations de naissances et mettre un terme au phénomène d’enfant sans papier. Cela permettra au gouvernement de contrôler les chiffres en matière d’état civile. Cette lois va également faciliter le recensement des populations qui constituent un levier important du processus de développement », a-t-il souligné.

Il a exhorté la population à se plier à ces lois et surtout la nouvelle loi instituant une procédure spéciale de déclaration de naissances, de rétablissement d’identité et de transcriptions d’acte de naissance. Cette  loi d’une durée d’un an, dit-il, concerne les personnes qui n’ont plus d’acte de naissance ainsi que ceux qui pour une raison ou une autre ont utilisé les extraits de leurs frères pour aller à l’école. Cette loi va leur permettre de retrouver gratuitement leur véritable identité.

Togba Norbert est aussi revenu sur la loi d’amnistie qui a boosté le processus de renonciation nationale et le retour des exilés politiques, à travers la libération des prisonniers politiques. C’est pourquoi il a exhorté les populations à adopter un comportement responsable de nature à préserver la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble. Abordant l’actualité de l’institution dont il est membre, le député de Logoualé a expliqué la démission du président Guillaume Soro à la tête de l’assemblée  nationale. « Le président Soro a selon ses propres termes rendu sa démission pour préserver la paix, la réconciliation et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire », a renseigné. Dans sa tournée, Togba Norbert a parcouru les sous-préfectures de Logoualé, Ziogouiné, Yapleu et Bogouiné.

Kindo Ousseny à Man 

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *