Tonkpi/ Axe Biankouma-Sipilou : Les travaux de bitumage lancés

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre ivoirien de l’équipement et de l’entretien routière, Amedé Kouakou a procédé ce samedi 06 juin à Sipilou  au lancement des travaux de bitumages de l’axe Biankouma-Sipilou. Une action qui vient sortir la ville frontalière de l‘enclavement et propulser  son développement.

C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement dont Konaté Sidiki de l’artisanat, Flindé Albert de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, Aka Aouélé en charge de la santé. Ainsi que l’ensemble des élus de la région parmi lesquels Blon Blaise, vice-président de l’assemblée nationale.

Selon le ministre Amédé Kouakou, la construction de la route Biankouma-Sipilou, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre  du Plan nationale de développement (Pnd 2016-2020), qui s’appuyant sur les acquis du PND 2012_2015 s’est attelé à accélérer la  marche de la Côte d’Ivoire vers l’objectif né de la vision du chef  de l’Etat, à savoir, propulser notre pays au rang des pays émergents. Ce qui a permis à la Côte d’Ivoire d’améliorer l’état de ses infrastructures routières.

Ce projet d’aménagement qui fait l’objet du grand rassemblement du samedi porte sur un linéaire de 70 kilomètres. « Il sera réalisé par l’entreprise Chinoise CCECC et est fiancé par la banque de développement de Chine (DBC), et permettra de disposera en 20 mois d’un tronçon routier flambant neuf qui fera oublier les chaos endurés sur cet axe. La structure de chaussée proposée permettra si l’entretien est correctement assuré d’écouler le trafic convenablement pendant plus de 15 ans », a-t-il expliqué. Il a aussi indiqué que le contrôle des travaux sera  révolu au groupement Bnetd-Lbtp et l’Ageroute assure la maîtrise d’ouvrage déléguée.

Amédé Kouakou a par ailleurs rassuré la population de Sipilou, que lors de ce projet, la ville va avoir 5 kilomètres de bitume et Biankouma aussi en aura autant. Cet axe dont les travaux démarrent est un  puissant outil de développement qui regorge de fortes valeurs sociologiques et culturelles. Cet axe comme l’affirme le ministre en charge de l’entretien routier a surtout une forte valeur  économique car dit-il, « elle va améliorer l’écoulement des productions agricoles et minières pour un meilleur approvisionnement des zones de consommation et de transformation. Il permettra d’accéléré le processus d’intégration sous régionale en facilitant les échanges  avec la Guinée voisin », a-t-il soutenu.

Pour lui, l’objectif du président de la république Alassane Ouattara est de faire en sorte qu’aucune région du pays ne soit laissée à quai sur la route du développement.  La caravane du développement s’est donc arrêté dans la région du Tonkpi qui pour cette année 2020 a déjà enregistré l’amélioration de plusieurs infrastructures routières.

 «La région du Tonkpi a bénéficié du reprofilage sur l’année 2020 dans le cadre du programme social du gouvernement de 2741 de routes en terre et la construction de 38 ouvrages hydrauliques. Les travaux d’aménagement et du bitumage de la route Danané frontière Guinée, les travaux de renforcement de la voirie de Man, les travaux de renforcement de l’axe Man Danané et Danané Zouan-hounien et très bientôt les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Zouan-houinen Toulepleu », a-t-il relevé.

Le ministre Vagondo Diomandé de la sécurité et de la protection civile, porte-parole des populations s’est réjoui des actions du gouvernement qui apportent espérance et développement aux populations de Biankouma et de Sipilou. Il a traduit la reconnaissance des peuples Yacouba, Toura et Malinké au président Ouattara et au premier ministre. « Cette double cérémonie était presqu’inespérée pour cette circonscription restée trop longtemps confinée dans son isolement et presque dans le désespoir. A travers le lancement des travaux de bitumage, C’est le développement, la cohésion et le renforcement des liens entre les peuples du département mais au-delà les peuples d’Afrique  qui sont à l’honneur », s’est-il réjouit. D’après lui le chef de l’Etat depuis son accession au pouvoir a fait de la Côte d’Ivoire un pays où il fait bon vivre et Sipilou n’a pas été oublié à travers l’ouverture de plusieurs pistes qui relient les villages,  les travaux d’électrification de 15 villages et la construction de 5 écoles primaires et 1 collège de proximité. Les chefs coutumiers par la voix de Louaty Soumahoro ont eux aussi traduit leur reconnaissance au chef de l’état et son gouvernement que conduit le premier ministre Amadou Gon Coulibly.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *