Bafing/ Révision de la liste électorale : Le ministre Moussa Sanogo investit le terrain

Temps de lecture : 2 minutes

Le ministre Moussa Sanogo, ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat a sillonné les trois départements qui composent la région du Bafing le vendredi 19 et samedi 20 juin dernier où il a rencontré les autorités préfectorales, les chefs de villages, les guides religieux, les leaders d’opinion et responsables d’associations de jeunesse et de femmes. Objectif: s’imprégner du déroulement du processus de délivrance de pièces administratives aux populations, en vue de leur inscription sur la liste électorale ou l’établissement d’une carte nationale d’identité et apporter des réponses efficaces aux éventuelles obstacles. Mais aussi de sensibiliser les populations sur la nécessité d’établir les documents administratifs.

 

Le ministre Moussa Sanogo invite les populations à établir leurs pièces et à s’inscrire massivement sur la liste électorale

Parlant de l’Opération Spéciale de Délivrance des Pièces Administratives (OSDPA), le ministre Moussa Sanogo a insisté sur l’importance de l’établissement de ces documents. Pour le ministre auprès du premier ministre chargé du budget et du portefeuille de l’État, pour un État qui aspire à la modernité et au développement, il est très important que les populations aient leurs pièces. C’est pourquoi, à toutes les étapes de sa tournée, le ministre Moussa Sanogo a exhorté les différentes couches sociales rencontrées à faire établir leurs pièces mais aussi celles de leurs enfants afin de permettre à ceux-ci de bénéficier des opportunités que l’État offre. «Nombreuses sont encore les personnes qui ne disposent d’aucun papier. Ce qui n’est pas normal pour un État qui se veut moderne, c’est un handicap pour pouvoir améliorer les conditions de vie des populations et avoir toutes informations possibles sur celles-ci. Pour les populations elles-mêmes, c’est également un handicap important par rapport à l’ensemble des opportunités qu’offre l’Etat. Car pour pouvoir même passer un concours, il faut avoir une identité », a-t-il expliqué. 

Il a également demandé aux leaders d’opinion d’être des relais de cet appel afin que le Bafing soit à la tête de toutes les autres régions qui enregistreront le plus grand nombre de personnes sur la liste électorale. 

À toutes ces étapes, les populations ont rassuré le ministre de leur engagement à mobiliser tous les nouveaux majeurs à s’inscrire sur la liste électorale. Non sans plaider pour un report de la butoir de l’opération de recensement électoral.

Notons que le ministre Moussa Sanogo a lui-même fait son enrôlement sur la liste électorale au groupe scolaire Nadiani  Fadiga 1&2 de Touba.

Cheick Lamine

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *