Tonpki/ Le Général Vagondo aux jeunes : « Si vous brûlez le bitume, c’est votre avenir qu’on détruit »

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Diomandé Vagondo, et le ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur Albert Flindé étaient à Logoualé  ce samedi 29 août 2020 dans le cadre d’inauguration d’infrastructures sanitaires et sportives. Une cérémonie mise à profit par le général Vagondo Diomandé pour inviter les jeunes à ne pas se laisser manipuler par les politiciens. Mais mieux à ne pas détruire les infrastructures routières en y mettant le feu.

Lors de cette rencontre, le général de corps d’armée a exhorté les jeunes du Tonkpi à plus de responsabilité. « Quand des hommes politiques en mal d’inspiration, vous utilisent pour mettre des pneus enflammés, sur le bitume. Le bitume que le président Alassane Ouattara s’est évertué à construire pour faciliter la vie aux populations, quand on vous utilise pour mettre du feu sur ce bitume pour le détruire, comprenez que c’est votre avenir qu’on détruit. Ne vous laissez plus jamais manipuler », a-t-il conseillé les jeunes.

Il les a invités à s’exprimer dans les urnes. Pour lui, l’avenir des jeunes est entre leurs propres mains. Il a indiqué que ces jeunes ont le droit de se faire entendre, mais cela doit se faire dans la sagesse et la discipline.  Répondant aux jeunes qui ont exprimé leur volonté d’intégrer la police, le général de corps d’armée s’est voulu claire. Il a dit aux jeunes de prendre l’exemple sur lui, sur son parcours « On ne peut qu’aider ceux qui ont le mérite d’être aidé. C’est votre valeur qui vous fera avancer. Poussez-vous, vous-même par votre engagement au travail. Exprimez-vous par vos compétences, par votre sérieux au travail. La Côte d’Ivoire d’aujourd’hui et de demain a besoin de cadres compétents », a-t-il répondu en les exhortant au travail.

Réagissant à la doléance du maire de Logoualé concernant l’ouverture d’un commissariat à Logoualé, il s’est dit favorable. « Je vais instruire le préfet de police de Man à l’effet de mener une étude de faisabilité en vue de l’ouverture d’un commissariat de police à Logoualé. Cela relève de mon département », a-t-il assuré.

L’ancien chef d’état-major particulier du président de la république a invité les populations et les cadres à l’union car dit-il, « ensemble, nous pouvons déplacer les montagnes ». Il a rappelé que la politique nouvelle, c’est la politique utile, c’est celle qui est loin des bavardages, mais de la réalisation des infrastructures au bénéfice des populations. C’est d’ailleurs ce qui justifie sa présence dans la commune de Logoualé où il a présidé avec le ministre Albert Flindé, l’inauguration d’un centre de santé à Dakouepleu et du stade de football de Logoualé ainsi que la pause de la première pierre d’un marché de gros. A cette cérémonie, le ministre Vagondo a pris l’engagement au nom de ses frères les ministres Konaté Sidiki et Flindé d’accompagner le maire Jeannette Badouel est son conseil municipal dans toutes ses actions visant l’amélioration des conditions de vie des populations du terroir.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *