Man/ Enlèvement d’enfants : Le kidnappeur entre les mains de la police criminelle

Temps de lecture : 2 minutes

La direction régionale de la police criminelle de Man vient de mettre fin aux agissements d’un kidnappeur d’enfant, auteur de l’enlèvement de deux enfants de 6 ans.  Les enfants ont été enlevés dans une école franco arabe du quartier Grand Gbapleu et retrouvés plus tard à Gbêpleu. Le ravisseur s’est habitué à proférer des menaces et du chantage à l’encontre du père des enfants. La police criminelle saisie a pu mettre la main sur le sieur Kéita Ousmane, présumé kidnappeur.

Les faits remontent au 18 janvier 2021, où monsieur Doumbia Adama a porté plainte au bureau de la police criminelle de Man pour menace téléphonique. « Quelqu’un l’appelle pour lui faire croire qu’il a été mandaté pour le tuer. Mais pour des raisons personnelles, qu’’il devrait lui reverser la somme de 450 000 francs pour qu’il arrête ce projet d’assassinat », a expliqué le capitaine Beugré Dakouri, chef de service de la police criminelle. Selon lui, quelques jours après, le même Doumbia Adama est retourné à la police pour signaler l’enlèvement de ses deux enfants de 6 ans dans une école franco-arabe à Grand Gbapleu. Les recherches ont permis de retrouver les deux enfants à Gbêpleu. « Les enfants étaient enfermés dans une maison inachevée. A un moment donné ils ont dit à leurs ravisseurs qui étaient au nombre de 2 qu’ils ont faim. C’est ainsi que les deux quidams sont sortis pour aller chercher de la nourriture. Les enfants ont profité de leur absence pour fuir avant d’être retrouvés par la suite par leurs parents », a clarifié l’officier de police.

Mais l’un des ravisseurs a une fois de plus appelé  Doumbia Adama le lendemain pour lui dire que ce qui s’est passé  est un échantillon et que la prochaine fois, ils ne vont pas le louper.

C’est ainsi qu’il a pris l’affaire plus au sérieux et s’est retourné à la police. Et là, la police a découvert que c’est le même numéro qui est utilisé pour proférer les menaces. Le traçage des appels  a permis d’interpeller le sieur Keita Ousmane, 26 ans, ivoirien se disant commerçant. Or il se trouve que ce dernier a déjà été arrêté et déféré par la police pour vol de nuit avec effraction portant sur 11 ballots de pagne d’une valeur estimée à 5 millions de francs. Il s’est retrouvé dehors. Cuisiné par la police, il a vite reconnu les faits. Il est mis à la disposition de la justice où il ira répondre de ses actes. Mais il a refusé de donner l’identité de son complice qui lui aussi est recherché par la police. Le suspect risque 10 à 20 ans fermes si la justice le reconnaît coupable.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *