Man/ Compétence de vie courante des adolescents de 16 à 24 ans : Des jeunes de Man en formation

Temps de lecture : 3 minutes

La direction régionale de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique du Tonkpi a initié avec l’appui financier et technique de l’Unicef une formation en compétence de vie courante appelée life skill à Man du mardi 28 septembre au samedi 2 octobre 2021. Il s’agit de donner les capacités à ces jeunes d’avoir certaines aptitudes qui leur permettent d’être résilients vis-à-vis de certaines situations auxquelles ils seront confrontés dans leurs vies de tous les jours.

Selon Docteur Stéphane Yépié, administrateur au bureau de zone de l’Unicef Man, partenaire de l’activité, cette formation cible des jeunes de Man appartenant à des ONG, à des associations. Cette formation a porté sur plusieurs modules dont la question de la santé reproductive, les questions du VIH/SIDA, la gestion du stress, la prise de décision et bien d’autres. « C’est une formation de pair éducateurs qui sont également comme de formateurs qui doivent démultiplier ces formations dans leurs quartiers de provenance respectifs auprès de leurs paires. Il s’agira donc pour eux de pouvoir transmettre cette formation à leurs semblables sur une période de 3 mois », a précisé le représentant de l’Unicef.

Les formateurs, Vahi Valérie épouse Bih, responsable d’ONG et Alagba Kouassi Aubin, responsable projet du parlement des jeunes, sont des personnes ressources qui ont bénéficié d’un renforcement de capacité de la part de l’Unicef pour pouvoir dispenser ces modules. Ils sont supervisés par le partenaire Unicef, et la direction régionale chargée de la jeunesse.

  1. Le Directeur régional de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique Badou Oi Badou a indiqué qu’il est aussi question pour les trente participants d’établir un programme pour la démultiplication de cette formation dans la ville de Man. « Trois groupes de deux seront mis sur pied, sous la responsabilité d’un superviseur et chaque pair devrait former trois fois 15 autres jeunes qu’ils vont identifier dans leurs quartiers sur quatre thématiques », a-t-il précisé. Il a souligné que c’est en accord avec les superviseurs que le choix des thèmes va se faire. Les participants ont reçu la formation sur 3 jours et ils ont eu deux journées pour faire des simulations afin de faciliter le partage de ces connaissances auprès de leurs camarades sur le terrain.

« Ce projet est expérimental. Si les choses se passent comme prévu, à termes, il est question de voir comment continuer à sensibiliser les jeunes sur le bon comportement à avoir pour une société de paix et comment pouvoir continuer à la limite sans l’intervention de l’Unicef qui nous accompagne au plan technique et financier », a-t-il précisé.

Agissant au nom de ses camarades, Vehi Wongbé Ange, 19 ans, élève en classe de terminale se dit satisfaite de cette formation surtout le travail en équipe et la gestion de stress, la prise de parole en public. « Nous avons pu améliorer notre connaissance. Nous sommes désormais outillés pour pouvoir partager notre expérience avec nos pairs », s’est-t-elle réjouie.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *