Man/ Lutte contre les fakes news et les discours de haine : Le REPRELCI sensibilise les jeunes de Man

Temps de lecture : 2 minutes

Le réseau des professionnels de la presse en ligne, (REPRELCI) est en campagne de sensibilisation contre les fakes news et les discours de haine. Ce samedi 10 février 2024, une délégation des professionnels de la presse en ligne était au village Akwaba CAN de Man pour sensibiliser les jeunes massivement rassemblés sur le site. Il a été question d’inviter les jeunes à utiliser les réseaux sociaux avec responsabilité et prudence. Cette campagne s’inscrit dans le cadre du projet IMPAC, (Implication des médias pour la prévention des conflits), financé par l’Union Européenne.

Face aux jeunes issus de toutes les organisations de jeunesse de la commune de Man, Mamady Kébé, porte-parole de la délégation du REPRELCI invité les jeunes de Man à utiliser les réseaux sociaux avec responsabilité. Pour lui les jeunes doivent faire très attention à l’usage qu’ils font des réseaux sociaux. Car dit-il « les réseaux sociaux sont un couteau à double tranchant. Tant ça peut vous permettre de faire beaucoup de bonnes choses, tant ça peut vous permettre de créer beaucoup de problèmes et mettre la cohésion sociale d’un pays, d’une ville ou d’un village en mal ».

Mamady Kébé a demandé aux jeunes de Man d’utiliser les réseaux sociaux à bon escient parce que leur mauvaise utilisation comporte d’énormes risques qui peuvent aller jusqu’à des conflits armés. « Pendant la désobéissance civile en Côte d’Ivoire, beaucoup de fakes news ont circulé et cela a causé beaucoup de dégâts. Même avec l’usage personnel, il y a des risques d’emprisonnement fermes assorties de lourdes amandes », a-t-il rappelé. Selon lui, les fakes news et les discours de haine circulent à une vitesse fulgurante sur les réseaux sociaux et le temps de rattraper les dégâts, c’est trop tard.

« Je voudrais inviter les jeunes à faire un usage responsable des réseaux sociaux, à s’abstenir des discours de haine et à ne pas distiller des fausses informations. On peut faire beaucoup de bonnes choses avec les réseaux sociaux pour construire sa vie. Tout autre usage comporte des risques incalculables et dangereux pour l’humanité », a-t-il insisté. Après Man, la délégation du REPRELCI est attendue à Daloa et San-Pedro.

Bamba Aly Abdramane, délégué régional du Conseil national des jeunes de Côte d’Ivoire a au nom de ses paires salué l’initiative du REPRELCI. Il a affirmé avoir beaucoup appris sur les risques de l’usage des fakes news et les outils de vérification. « Nous avons été bien instruits et nous comptons partager les informations reçues avec les jeunes du département à travers des séances de restitution », a-t-il indiqué.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *