Mahapleu/ Jeannette Badouel appelle les femmes à participer au développement local

Temps de lecture : 2 minutes

La sous-préfecture de Mahapleu dans le département de Dananè a connu une ambiance particulière le vendredi 15 juin dernier, à l’occasion de la tenue d’un tournoi de football féminin (maracana), première édition, organisé par les femmes de cette localité.

Placé sous le sceau de la cohésion sociale et parrainé par Bleu Charlemagne, président de la FIMADA, ce tournoi a réuni plus de 2000 femmes venus de tous les 4 coins de Mahapleu. 

Jeannette Badouel, maire de Logouale et représentant le parrain a salué cette initiative. « Vous avez voulu prendre votre bâton de pèlerin pour vous réunir autour du sport. Votre initiative est louable car elle vous permettra de prendre votre place dans le développement local de votre village », a-t-elle introduit.

Poursuivant, elle a invité les femmes à être des agents de développement et permettre à Mahapleu d’être érigée en commune. « Mahapleu peut devenir commune comme logouale. Et cela passe par votre engagement et votre esprit d’initiative », plaide-t-elle.

Pour Jeannette Badouel, le véritable développement s’amorce dans l’union et la cohésion. C’est pourquoi elle a exhorté les femmes à semer la graine de l’union et à prendre leur place dans le développement local.

Aussi, a-t-elle demandé aux femmes de scolariser leur fille. « Les femmes sont égales aux  hommes. Il ne faut pas que nous soyons réduites aux taches ménagères. Les femmes sont de véritables agents de développement. Vous venez de démontrer avec cette mobilisation que les femmes peuvent se prendre en charge. Vous devez vous unir autour de ce genre d’initiative. Inscrivez vos filles à l’école pour qu’elle soit parmi les élites de demain. C’est ainsi que vous  serez capables de développer Mahapleu et le sortir de sa léthargie », a t elle ajouté.

Terminant, Jeannette Badouel a demandé aux femmes de s’inscrire massivement sur la liste électorale. « Allez y vous faire inscrire massivement  sur la liste électorale. Cela fait partie de vos droits civiques. Être inscrite, c’est participer aux prises décisions ainsi qu’au développement de votre village », a conclu Badouel.

Pour Tia Douyon, présidente des femmes de Mahapleu et initiatrice de ce tournoi, Mahapleu avait besoin de ce genre d’activités. « Nous avons pensé que réunir les femmes autour du ballon rond et communier était capitale pour notre localité. Nous sommes une localité du Tonkpi et nous voulons que notre localité soit vu par tous. Le sport uni et rassemble », a-t-elle déclaré.

Doumbia Seydou Badian

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *