Man/ Deux membres du célèbre gang de voleurs à moto condamnés à 10 ans de prison

Temps de lecture : 2 minutes

Fin de parcours pour Sylla Sekou, 20 ans, Soumahoro Moussa, 19 ans et Soumahoro Adama, 18 ans. 

image de répertoire

Ils ont été respectivement condamnés à 10 ans fermes pour  les faits de vol avec violence n’ayant pas entraîné de blessures, en réunion et en temps de nuit portant sur des téléphones portables et à 24 mois fermes s’agissant de Soumahoro Adama pour recel de téléphones volés.

Soumahoro Moussa et Sylla Sekou sont, en effet, des membres actifs d’un redoutable gang de voleurs qui troublent la quiétude des populations depuis le mois de mars. Ils sont spécialisés dans le vol des téléphones portables en temps de nuit.

Leur mode opératoire est spectaculaire. Ils se promènent à moto cherchant leur proie. Après l’avoir repérée, il la suive de près et une fois à son niveau, ils lui arrachent violemment son téléphone ou son sac. Ensuite, les deux quidams repartent en trombe sur leur engin.

Apres avoir fait beaucoup de victimes dans plusieurs quartiers notamment le Lycée club, Camp Sea, quartier Thérèse, Doyagouine, Gbepleu…, ils seront lâchés par leur génie et ce en plein mois de jeûne.

Ce jour là, le jeudi 07 juin dernier, la jeune Kone Awa venait de la Sari, à moto, lorsqu’elle est suivie par Soumahoro Moussa et un autre de la bande Touré Sekou, en fuite.

Arrivée au feu du carrefour BCEAO, elle est coincée par Soumahoro Moussa avec sa moto. Et là, Touré Moussa se saisit de son téléphone portable et de la somme de 100.000 fcfa. Après leur forfait, les deux individus prennent la poudre d’escampette.

L’infortunée crie à l’aide et va les suivre avec sa moto jusqu’à les perdre dans les environs du quartier commerce. Mais le lendemain de leur forfait, le sieur Soumahoro Moussa est pris. C’est lui qui dénonce Sylla Sekou. Apres les enquêtes préliminaires, les forces de l’ordre se rendent compte que c’est le gang des voleurs qui opèrent à moto dans la ville.

A la barre du tribunal de première instance devant lequel Soumahoro Moussa, Sylla Sekou ont comparu, ils vont tout nier en bloc. 

Soumahoro Adama, lui reconnaît les faits de recel de portables, vendus par Sylla Sekou. Pour sa defense, il dira qu’il ne savait pas pas que les objets étaient volés.

Les juges après une longue délibération vont démontrer leur culpabilité. En répression, Soumahoro Moussa et Sekou Sylla sont condamnés à 10 ans fermes pour vols  avec violence n’ayant pas entraîné de blessures, en réunion et en temps de nuit. Quand à Soumahoro Adama, lui est condamné à 24 mois fermes pour recel de téléphones portables volés.

Doumbia Seydou Badian

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *