Touba / Une unité de transformation du soja inaugurée

Temps de lecture : 2 minutes

La société agricole de transformation (SAT), une unité de transformation du soja, a été officiellement inaugurée le samedi 8 septembre dernier à Touba par l’honorable Mamadou Sanogo, député de Ouaninou en présence de plusieurs cadres et responsables de communautés de la ville.

le ministre Mamadou Sanogo a procédé à l’inauguration officielle de société agricole de transformation (SAT) de Touba

Pour le promoteur Mamadou Sanogo, l’objectif est de permettre le redémarrage du projet soja avec  succès tel que souhaité par le président Alassane Ouattara, qui lors de sa visite d’Etat dans le Bafing en juillet 2015, avait énoncé le voeu de relancer le projet soja tant souhaité par les populations afin de résoudre l’épineux problème d’emploi et améliorer les revenus des paysans. «En créant cette unité, notre objectif est de faire en sorte que le projet soja reprenne de plus belle en Côte d’ivoire et surtout dans le nord du pays depuis la production de la matière première jusqu’à la transformation et le conditionnement des produits finis. C’est pour aussi offrir des emplois à notre jeunesse et permettre aux paysans de bénéficier du juste prix de leurs productions », a dit Mamadou Sanogo qui a indiqué que c’est surtout par amour pour sa région natale que cette unité qui pouvait être plus rentable à Abidjan a été implantée à Touba.

Le sénateur Diomandé Mamadou Beko, co-parrain de la cérémonie s’est réjoui de l’implantation de cette unité qui selon lui, va générer des emplois pour les jeunes et accroître l’économie régionale et donc lutter contre l’exode rural et l’immigration. « Cette usine fera la fierté de notre région car nous aurons désormais sur le marché des produits « made in Touba ». Grand merci aux promoteurs le ministre Mamadou Sanogo et SEM Aïdara Mohamed, ambassadeur de la Côte d’ivoire au États Unis, qui nous donnent ainsi l’exemple à suivre », a-t-il déclaré.

Même son de cloche chez Bakayoko Miamo, président de la coopérative de production et de commercialisation du soja, riz et maïs qui souhaite un partenariat entre sa coopérative et la SAT. «C’est une aubaine pour nous les producteurs car avec l’avènement de cette usine, nos produits seront à coup sûr achetés à bon prix. Nous souhaitons un partenariat avec la SAT pour son alimentation en soja de qualité », a-t-il souhaité.

Avec un capital actuel de 350 millions de francs cfa et un milliard deux cents millions d’investissements pour le lancement du projet, la SAT a une capacité de production de plus d’un million de bouteilles de 500 ml de lait de soja par an et va générer à terme des milliers d’emplois directs et indirects. Elle est composée d’un système de décorticage, de purification d’eau, de mixage,  de stérilisation, de fermentation et de remplissage.

En plus de la transformation du soja en ses différents produits finis tels que le lait, yaourt, lait concentré sucré et non sucré, tofu, crème glacée, huile, jus, farine, biscuits, pain, aliments de bétail et de volaille, la société agricole de transformation est capable de faire des jus de mangue, d’orange, d’ananas et d’anacarde.

Cheick Lamine Bakayoko

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *