Gbonné / Mobilisation communautaire contre la fistule

Temps de lecture : 2 minutes

La fistule est une maladie qui déshonore la femme atteinte et provoque son rejet au sein du cocon familial.

Autorités et populations engagées dans la lutte

L’ Association lvoirienne pour le Bien Être Familial (AIBEF) en collaboration avec U.N.F.P.A et Korea International Coopération Agency ( KOICA) ont organisé le vendredi 19 octobre à Gbonné, une campagne de sensibilisation de masse.

Il s’agit, à travers cette sensibilisation, de renforcer la prévention et la prise en charge de la fistule obstétricale à partir de la mobilisation communautaire, le repérage des cas, la réinsertion sociale et économique des femmes guéries de fistule.

Mme N’Guessan, sage femme à L’A.I.B.F de Man, représentant la coordonnatrice, a attiré l’attention des femmes sur les méfaits de l’accouchement à domicile et le refus de suivre les consultations prénatales. Loin d’être une fatalité, la sage femme a expliqué que la fistule se soigne gratuitement au C.H.R de Man. « (…) Nous demandons aux parents de ne plus cacher nos sœurs qui sont atteintes de fistules . Référez les à l’A.I B.E.F et nous allons trouver des solutions » explique t-elle.
Mieux, elle a ajouté qu’après l’opération les patientes bénéficient d’une prise en charge pour leur réinsertion socioéconomique.

Le Directeur Régional de la santé, Tia Mamadou a, pour sa part, demandé aux femmes de fréquenter les hôpitaux parce que les kits d’accouchements sont gratuits. Aussi a t il plaidé pour le non rejet de ces femmes qui souffrent de fistule. Surtout que l’opération  de la fistule est entièrement gratuite, a t il insisté.

Il a, en outre, demandé  aux parents d’ éviter les mariages précoces et les mutilations génitales, qui sont les principales causes de cette maladie.

Doumbia Balla Moïse

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *