Danané / Forêts de Déré et Teapleu

Temps de lecture : 2 minutes

La Côte d’Ivoire et la Guinée lancent une opération conjointe de déguerpissement à partir du 15 janvier 2019.

La Côte d’Ivoire et la Guinée sont décidés à travailler main dans la main pour préserver leurs aires protégées envahies de part et d’autres par de nombreux clandestins. Une concertation bipartite sur la gestion transfrontalière des forêts de Teapleu et de Déré s’est tenue à cet effet du 20  au 21 décembre à Lola (Guinée).

Cette rencontre visait à renforcer la protection des espaces forestiers transfrontaliers: » Il s’agit d’echanger sur les questions liées à la délimitation des forêts transfrontalières, l’état de leur dégradation et l’harmonisation des stratégies en matière de protection et de gestion des forêts« , a rappelé  Lt/col Djan Yapo Evariste, Directeur régional des Eaux et Forêts de Man, représentant le ministre Alain Donwahi.

Cette concertation s’avérait nécessaire d’autant plus que les infiltrations des forêts et leur occupations anarchiques sont souvent source de conflits communautaires et susceptibles de frictions entre les deux pays frères que sont la Côte d’Ivoire et la Guinée.

Ainsi deux importantes mesures ont été arrêtés à cette occasion par les participants. Ce sont: la mise en place d’une commission de délimitation et de matérialisation des limites des forêts de Déré et de Teapleu et la mise en place d’actions concertées mixtes et simultanées de surveillance et de déguerpissement.

Il est annoncé dans le cadre de la dernière mesure, une opération conjointe de déguerpissement à partir du 15 janvier prochain à l’intérieur des deux forêts. Avant, chaque partie devra sensibiliser ses populations.

Touré Ibrahima

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *