Man / Journée internationale de la liberté de la presse : Le Centre public de communication engage les journalistes à plus de responsabilité

Temps de lecture : 2 minutes

Dans le cadre de la célébration de la 26e journée internationale de la liberté de la presse, célébrée chaque année à la date du 03 Mai, le responsable du Centre public de communication (CPC) de Man, Doumbia Balla Moïse a animé une causerie-débat, en duplex avec la radio Etoile de Danané.

Diffusée de 10 heures à midi, vendredi dernier, la causerie-débat avait pour thème : « L’apport des médias dans le processus démocratique ».

Expliquant la notion de démocratie, Doumbia Balla Moïse a expliqué qu’elle fait appel à la volonté de chacun à faire avancer positivement les choses. »Elle prend sa source dans la volonté de chaque individu à apporter le changement qu’il pense bon et utile pour son pays », a t il indiqué d’entrée.

Selon lui, les médias jouent donc un rôle extrêmement important dans ce processus qui doit au bout, permettre à nos pays d’être des nations fortes. « En même temps que les médias réclament plus de liberté, ils doivent aussi respecter les règles fondamentales qui régissent la profession et surtout faire preuve de responsabilité« , a t il laissé entendre.

Il a, à cet effet, précisé que le travail du journaliste est d’informer. » L’information étant une denrée qui a valeur de pouvoir, le journaliste doit l’utiliser de façon rationnelle« , a t il soutenu.

Le Centre public de communication (CPC), rappelons le, est un service du ministère de la communication et des médias, rattaché à la direction des partenariats et du développement des médias (DPDM). Son rôle est de faire en sorte que les populations aient accès à l’information en temps plein, veiller sur l’ensemble des médias de la zone d’exercice et d’organiser des activités de communication et de promotion humaine.

Téhé Vincent

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *