Programme social du gouvernement dans le Tonkpi : 1319 lancés à réparer d’ici 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Dr Abdalah Albert Toikeusse Mabri a procédé le lundi 03 juin 2019 au lancement des travaux de réparation et de maintenance de 1319 pompes hydrauliques à motricité humaine. C’était dans le village de Mlongouiné dans la sous-préfecture de Gbangbegpuiné Yati à 18 kilomètres de la ville de Man.

La cérémonie qui s’inscrit dans le cadre du programme social du gouvernement dans son volet « Bien-être en milieu rural », a permis à l’envoyé du gouvernement de rappeler que la région du Tonkpi est l’une des régions les plus affectées par les pannes de pompe en Côte d’Ivoire. Il va s’agir, dira-t-il, pour le gouvernement de renforcer l’accès des populations du monde rural  à l’eau potable.  « Beaucoup d’actions sont menées par le gouvernement pour faciliter l’accès à l’eau potable. Entre 2011 et 2018, l’Etat a investi 455 milliards de francs Cfa. Mais beaucoup reste à faire à cause des différentes crises que la Côte d’Ivoire a connues. Plusieurs infrastructures ont été endommagées dont celles du secteur de l’hydraulique », a reconnu le ministre Mabri Toikeusse.

C’est ce qui a emmené   le gouvernement a décidé de d’octroyer 15 milliards de francs du budget du programme social à la remise en état de 21000 pompes hydrauliques sur tout le territoire national. Mlongouiné, le village qui a abrité la cérémonie selon son chef Dien François, dispose de 2 pompes dont l’une est hors d’usage depuis plus de trois ans pour une population estimée à près d’un millier d’habitants. La surexploitation de la seconde pompe l’a même rendu  défaillante. C’est pourquoi, il s’est réjoui au nom de ses paires chefs de village du Tonkpi, de ce programme qui vient soulager la population en matière d’accès à l’eau potable, source de vie.

 Tout comme Mlongouiné, nombreux sont les villages de la région en mal d’accès à l’eau potable. Le premier vice-président du conseil régional Gaston Wohi Mela dans son mot de bienvenu s’est réjoui du lancement du projet qui vise à permettre à toutes les couches sociales d’avoir accès à l’eau potable car dit-il, « célébrer l’eau, c’est célébrer la vie ». Les travaux de réparation sont exécutés par la Sodeci sous le contrôle  de la direction régionale de l’hydraulique à travers l’Office nationale de l’eau potable  et sous la supervision du Bnetd.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *