Parc national du mont Sangbé / Les animaux signent leur grand retour

Temps de lecture : 2 minutes

Les animaux ont commencé à repeupler le parc national du mont Sangbé. C’est le qui ressort de la dernière réunion du comité local de gestion du parc tenue ce mercredi 24 juillet à la préfecture de Biankouma.

C’est grâce aux caméras pièges que les agents du suivie écologique du parc ont installé çà et là dans le parc que l’on  a pu remarquer le retour des animaux. Il s’agit des bandes de potachères, des phacochères, des hippotragus, des porc-épic, plusieurs race de brimâtes dont des chimpanzés, des babouins, des céphalophes.  Des variétés de biches, et même divers races d’oiseaux dont des pintades sauvages et des touracos géants.

Ce repeuplement du parc favorise les agressions des braconniers. Mais les agents de l‘office ivoirien des parcs et réserves continuent de doubler de vigilance. Selon le commandant Ange Alexe Beda, chargé de la surveillance écologique à la direction régionale de l’OIPR, ce sont 39 indices d’agression de braconnier qui ont été découverts. « Depuis quelques années nous avons repris entièrement le contrôle du parc du monde entier », assure le colonel Zanou Moïse, Directeur de zone ouest de l’OIPR. Aujourd’hui, les indices d’agression du parc sont plus ou moins négligeables. Mais le mauvais état des pistes rend difficiles la tâche  des techniciens des eaux et forêts commis à la surveillance du parc.

Dans un souci d’efficacité et dans sa volonté d’impliquer les populations riveraines, l’Oipr a pris des mesures riveraines en apportant des appuis financiers aux populations locales. C’est ainsi qu’au bénéfice des populations vivant autour du parc, l’Oipr a décidé d’apporter un appui financier de 9.507.000 francs Cfa en 2019  pour 16 micro-projets d’élevages de poulets traditionnels améliorés et 2000000 de francs pour la réhabilitation d’un logement de maitre à Kokialo. Le directeur de zone de l’Oipr a présenté le bilan administratif des actions de sa structure dans la zone. Un bilan jugé positif dans l’ensemble. Il a tout de même rappelé la nécessité de rendre opérationnel le secteur Sangbé 2 qui devrait être basé à Sifié.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *