Danané/Incendie du grand marché : L’enquête livre ses premiers secrets

Temps de lecture : 2 minutes

Dans la nuit du 30 avril au premier mai, le grand marché de Danané a connu un incendie sans précèdent. Environ 80% de cet espace commercial sont réduit en cendre. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes de l’incendie.

Brahima Bakayoko dit Abbas, opérateur économique à Danané et président des commerçants, a indiqué que l’enquête a révélé que l’incendie est parti d’un atelier de coiffure. « C’est surement un feu mal éteint qui s’est embrasé pour commettre les dégâts que nous avons connu », a-t-il révélé

Selon lui, sur le site se trouvaient des entrepôts où les commerçants stockaient leurs diverses marchandises.  Il y a des quincailleries, des magasins de pagnes, des boutiques de vente des marchandises diverses, des librairies, des salons de coiffure des ateliers de coutures, et bien d’autres. Le tout appartenant à 105 commerçants du grand marché. « Ce sont environ centaine de magasins qui sont touchés par le sinistre, dont une quarantaine ayant subi des pillages. Le préjudice à plus de 180.135.000 francs », a-t-il souligné.

Ce sont des commerçants meurtris, encore sous le choc que nous avons rencontré à Danané. Leur seul espoir, l’aide providentielle de l’Etat, de la chambre du commerce et de l’Industrie et des personnes de bonne volonté afin qu’ils puissent repartir à zéro.

A Danané, les autorités aussi bien régionale,  départementale que communale ne sont pas restées insensibles à la détresse des commerçants. Dès les premières heures de l’incendie, le sous-préfet et les autorités municipales sont aux côtés des commerçants pour leur porter assistance. Ce sont eux qui ont fait appel à la citerne du groupe Vamed puis les sapeurs-pompiers civiles de Man pour prêter main forte aux riverains et ils ont réussi à maîtriser le feu plus tard à 4 heures du matin. La police et la gendarmerie étaient aussi présentes.

Ce samedi, le préfet de police de Man étaient surplace avec une équipe de la police scientifique dans le cadre de l’enquête sur cet incendie. Le président de la chambre du commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire a dépêché le président régional du Tonkpi, Camara Souleymane pour s’enquérir de la situation et lui adresser un rapport à cet effet.  

Pour ce qui est des nombreux vols de biens des commerçants, le parquet de la section du tribunal de Danané a ouvert une enquête. Quelques suspects sont déjà interpellés et sont entre les mains de la police

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *