Man/ la préfecture cambriolée : Environ 500 milles francs emportées

Temps de lecture : 2 minutes

Les locaux de la préfecture de la région du Tonkpi, préfecture du département de Man ont été cambriolés dans la nuit du 19 au 20 décembre. Environ 500 milles francs Cfa ont été emportés des bureaux de la direction régionale de la construction.
C’est par une fenêtre située à l’arrière du bâtiment de la préfecture que les cambrioleurs ont pu avoir accès au locaux de la représentation de l’Etat et arrachant une partie de la grille de l’antivol. La première porte qu’ils ont trouvée abrite le service financier et celui du bureau régional de l’Agence ivoirienne de presse (AIP). La porte est défoncée, les cambrioleurs n’ayant rien trouvé comme argent, ils vont passer au crible tous les bureaux du bâtiment. Même le bureau principal du préfet de région n’a pas été épargné.

Dans leurs fouilles, ils ont pu obtenir gain de cause dans les bureaux du guichet unique de la construction. « C’est environ 500 milles francs qui ont été emportés de nos bureaux », nous informe un agent de la direction régionale de la construction.

Renseignement pris auprès du secrétaire général 2 de la préfecture, Bah Yao Kouakou André, il nous fait savoir que tous les bureaux ont été visités mais c’est seulement dans les services de la construction que de l’argent a été emporté. « visiblement ces bandits cherchaient de l’argent. Tous les appareils et ordinateurs portables sont encore en place », souligne le représentant de l’exécutif.

Rappelons qu’un an en arrière, les locaux de la préfecture ont subi un cambriolage, une dizaine d’ordinateurs portable avaient été emportées. Le lendemain, la gendarmerie et la police ont réussi à mettre la main sur les coupables et saisi tout ce qui a été emporté pour ensuite les restituer à la préfecture. Espérons que nos forces de l’ordre pourront rééditer ce même exploit en mettant hors d’état de nuire ces bandits qui troublent la quiétude des populations.

Kindo Ousseny à Man

 

 

 

 

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *