Man/ Changement de stratégie au centre médical Focolari : La consultation revue à la baisse

Temps de lecture : 2 minutes

Le Centre Médical Focolari de Man, connu pour ses soins de qualité à moindre coût a décidé contre sa volonté de revoir ses coûts de prise en charge. Ce samedi 10 février, le médecin chef dudit centre, Dr Carlo Montaguti que nous avons approché a indiqué que sa structure à son corps défendant a décidé de revoir ses tarifs afin de continuer à assurer des soins de qualité pour les centaines de patients qui y déferlent tous les jours ouvrables. La consultation passe de 4000 à 2000 francs.

Le CMF est connu à Man et dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire pour ses soins de qualité et l’attention aux plus démunis. Son slogan le dit bien : « quand la qualité et le social s’unissent pour votre santé ».

« Notre système, peut être unique dans son genre, est basé sur un forfait, abordable, pour avoir la consultation et les médicaments. Avec la somme de 4.000 CFA on pouvait se soigner ! Cela était possible grâce à l’importation des médicaments de qualité, mais au prix réduit auprès des gros circuits de distribution en Europe, qui aident les pays en voie de développement. Malheureusement cela n’est plus possible. Une loi de la Côte d’Ivoire désormais semble interdire l’importation des médicaments même à qui ne fait pas de bénéfices pour les vendre », a expliqué le médecin chef.

Notre volonté de servir les plus démunis de la société ivoirienne se brise ainsi et nous sommes obligés de faire comme les autres centres de santé publics: vendre les médicaments aux patients. Face à cette situation nous sommes obligés de revoir nos tarifs.

«À partir du premier avril 2024, nous allons demander aux patients la somme de 2.000 CFA pour la consultation, qui sera toujours assurée par un médecin. Ensuite selon la prescription du médecin les patients iront dans notre pharmacie pour acheter les médicaments recommandés. Pour les produits non disponibles dans la pharmacie du centre, les patients seront obligés d’aller en officine privée », a-t-il annoncé.

« Nous espérons que la confiance tissée avec la population en 20 ans de travail ne soit pas entamée à cause de ce qui ne dépend pas de notre volonté et que l’accueil, l’écoute et la qualité soient des motifs suffisants pour nous permettre de nous occuper de votre santé et bien-être. Avec l’aide de Dieu nous allons continuer notre mission », a conclu Dr Carlo Montaguti.

Rappelons que le coût de 4000 francs est resté inchangé depuis 2016 malgré le coût élevé de la vie dans le monde.

Kindo Ousseny

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *