Fouala/ Des lampes solaires de dernières générations offertes à cent ménages

Temps de lecture : 2 minutes

C’est dans l’allégresse que les populations du village de Fouala situé dans la sous-préfecture de Dioman, région du Bafing ont accueilli le PCA de la société coopérative espoir du Bafing, Karim Bamba Djikrou par ailleurs président régional de la chambre nationale d’agriculture et le préfet de région Yao Kouakou Benoît qui accompagnaient les responsables de l’entreprise indienne Export Trading Corporation Côte d’Ivoire (ETC-CI) venus les bras chargés de dons.

Des lampes solaires de dernières générations offertes au village de Fouala en présence du préfet de région

C’était le vendredi 8 décembre 2017 dans ledit village. Il s’agit de cent (100) lampes solaires gonflables de dernières générations à durée illimitée et dont le contact avec de l’eau ne pose aucun soucis. Pour le directeur Suraj Rao et Manikatan S., responsable achat de cette entreprise spécialisée dans l’importation du riz et de l’exportation de café, cacao et du cajou, il s’agit pour eux d’encourager les producteurs mais aussi de contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie. «Nous sommes fiers de vous chers braves paysans pour la qualité de vos produits. Ces lampes permettront aux élèves d’étudier aisément afin de réaliser de bons résultats scolaires mais aussi être des élites de demain », a dit le directeur Suraj Rao. Et de terminer pour annoncer la construction d’une unité de transformation de la noix de cajou à Touba dans les années à venir. Yao Kouakou  Benoît, préfet du département de Touba, préfet de la Région du Bafing a exprimé toute sa fierté au Président Karim Bamba pour son engagement sans faille au service du développement et pour le bien être des agriculteurs de sa région natale. Il également encouragé et exhorté les producteurs à produire plus tout en gardant le label qualité. Il les a enfin invités, à rester fidèles à l’entreprise ETG qui vient ainsi de les sortir de l’obscurité en attendant leur raccordement au réseau électrique national. Les populations, par la voix de leur chef du village et le porte-parole de la mutuelle de développement Diomandé Ahmed V. ont adressé leurs remerciements appuyés à Bamba Karim ainsi qu’à l’entreprise ETG.

Suraj Rao, directeur de l’entreprise ETG remettant symboliquement les dons au préfet de région Yao Kouakou Benoît

Ils ont promis produire encore plus avant d’adresser des doléances notamment la construction de trois salles de classes plus cantine, deux pompes hydrauliques à motricité humaine, l’appui aux femmes et aux jeunes pour leur autonomisation, le re profilage des axes menant au village qui est une grande zone de production de l’anacarde pour faciliter l’évacuation des produits et leur raccordement au réseau électrique national. Rappelons que cette bourgade de plus de 500 habitants a ses potos électriques plantés depuis quelques années et n’attend que son raccordement au réseau national.

Cheick Lamine

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *