Le Cnra dévoile ses solutions pour la sécurité alimentaire

Temps de lecture : 2 minutes

Par Kindo Ousseny / Les Ivoiriens ne doivent pas craindre pour leur sécurité alimentaire face au changement climatique en cours dans le pays. L’assurance a été donnée vendredi par le directeur régional du Centre national de recherche agronomique en charge des régions du Tonkpi, du Bafing et du Guémon-Cavally, Dr Jule Kelly Zagbaï, lors d’un forum économique initié par le conseil régional du Tonkpi à la faveur du Festival Nihidaley.

« Pour le Tonkpi, nous avons mis au point de nouvelles variétés de riz de plateau à haut rendement et des variétés irrigués pour valoriser les potentialités en matière de production rizicole de la région. Pour le riz de plateau nous avons mis au point des périodes de semis propices  pour tenir compte des changements climatiques », a indiqué le chercheur.  Pour le reste des cultures vivrières, il faut noter que le Cnra a mis au point des variétés de maïs et de manioc à haut rendement et de bonne qualité gustative. Dr Jules Kelly Zagbaï a assuré l’assistance rassemblée dans l’amphithéâtre Alassane Ouattara de l’Université de Man que sa structure est en train de faire de l’anticipation dans la prise en charge des changements climatiques.  « Nous sommes sur le chemin de la modélisation. En tenant compte du climat et des caractéristiques du sol, nous pouvons prédire la production rizicole qu’on aura à terme. Donc les ivoiriens n’ont pas à craindre une baisse de production s’ils respectent les technologies que nous avons mis en place », a-t-il noté. Pour les agriculteurs de la région, le Cnra a développé des semences qui tiennent compte des réalités climatiques et des caractéristiques du sous-sol. « Nous encourageons pour ce qui est du riz, la culture des variétés pluviales du riz tel que  IDSAS10,  L5 qui sont des variété de haut rendement qui ont un bon gout qui s’apparentent à des variétés locales. Pour les variétés irriguées nous avons 8A9, V10 et Bouaké AM qui sont des variétés homologuées que nous avons proposées au catalogue national du riz l’année dernière.

Ce sont des variétés nouvelles qui sont très intéressantes pour la région. Pour ce qui est du café nous avons mis au point la Café 12 mois qui produit  à partir de 12 mois. C’est du robusta amélioré. En plus nous avons l’Arabusta qui est un croisement entre le Robusta et l’arabica qui n’as pas trop de caféine et qui a un’arôme très développé et adapté à la montagne donc propice pour cette région. Enfin nous avons mis au point le cacao Mercedes qui a un haut rendement et bien adapté au climat de cette région. La rencontre a servi d’occasion pour les responsables locaux du Cnra de présenter leurs solutions pour une agriculture durable, rentable et respectant l’écosystème dans le district des montagnes.

 

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *