Caravane nationale du Tourisme durable

Temps de lecture : 3 minutes

Par Kindo Ousseny / Le concept expliqué aux communautés de Man et Logoualé

Le ministère du Tourisme a initié une caravane nationale du Tourisme durable dans les douze directions régionales que compte la Côte d’ Ivoire.

Après le lancement officiel qui a eu lieu le jeudi 14 décembre dernier dans la forêt du Banco, c’est la ville de Man qui a abrité la première étape de cette caravane le lundi 18 décembre, puis Logoualé. Lors de la première étape, où des établissements ont reçu des équipements de salubrité, Docteur Konan Kouassi Joseph, sous-directeur de la qualité et du développement durable au ministère du tourisme, par ailleurs coordonnateur du projet,  il s’agit de promouvoir le Tourisme durable avec ses implications sur l’ensemble du territoire national. « Le développement du tourisme doit reposer sur des critères de durabilité, il doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique et équitable sur le plan éthique et social pour les populations locales », a indiqué Dr Konan. C’est pourquoi il a invité les communautés à préserver les sites, à s’impliquer dans leur protection et surtout à s’approprier les sites et potentialité pour en faire de véritables produits d’appel touristique. L’orateur a par ailleurs souligné que toute activité touristique, à savoir l’hôtellerie, la restauration ou les sites aménagés et conditionnés doivent être profitables aussi bien aux investisseurs qu’aux communautés riveraines. « Si quelqu’un veut construire un établissement hôtelier dans votre village par exemple, il doit aussi pouvoir réaliser une œuvre sociale, par exemple construire une salle de classe, un centre de santé ou réaliser tout autre bien d’intérêt public ou social au bénéfice des populations, en plus, le personnel surtout ceux qui n’ont pas besoin de qualification particulière doivent être recrutés surplace. Les intrants et consommables doivent aussi être achetés au niveau local. C’est ce qui peut permettre à l’activité touristique d’être profitable pour tous et éviter les conflits d’intérêt », a-t-il expliqué.

De son Côté, l’inspecteur général au ministère Pascal Mahan chef de délégation a exhorté la population à continuer d’être hospitalier et surtout à être vigilantes afin de favoriser le respect des us et coutumes des populations locales. Les intervenants ont au relevé certaines pratiques nuisibles à l’activité touristique telle que le tourisme sexuel qui se pratique sous d’autres cieux et la folklorisassions de certaines coutumes comme les masques sacrées.  A  Man tout comme à Logoualé, les autorités se sont félicitées du choix de leurs localités respectives pour la tenue de cette caravane riche enseignement. Le secrétaire général 1 de la préfecture de Man, Gouassiro Erneste Mathieu, représentant le préfet de région, s’est félicité de ce que cette caravane pourra impulser une nouvelle économie locale. Le premier adjoint au maire de Man Lanciné Diabaté estime que les leçons apprises lors de cette caravane pourront permettre de faire du Tonkpi la principale destination touristique du pays. De son Côté le maire de Logoualé Jeannette Badouel entend s’approprier le concept de Tourisme durable pour faire de sa localité une ville durable.

Deux thèmes ont été développés au cours de cette caravane par des experts du ministère et de l’Office Ivoirienne des parcs et réserves, « Tourisme durable et développement socioéconomique, culturel et environnemental des régions ».  Et « Tourisme durable, un moteur de compétitivité créateur d’emploi ».

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *