TOULEPLEU : Plusieurs milliers de personnes grugées par une association de victimes et déplacés de guerre

Temps de lecture : 2 minutes

Source Regionale.info Profitant du désarroi des victimes et déplacés de guerre, des individus mal intentionnés ont mis en place une stratégie bien efficace pour leur soutirer de l’argent. 

L’un d’entre eux, Claude Gnohonhoulou Ouessé, en charge du département de Toulepleu, a été arrêté et déféré à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, mardi dernier.

Claude Gnohonhoulou Ouessé, en charge du département de Toulepleu, a été arrêté et déféré à la Maca / © DR

Claude Gnohonhoulou Ouessé, premier vice-président de l’Association des victimes et déplacés de guerre d’Abidjan (AVIDGA), a été déféré à la Maca après avoir été mis sous mandat de dépôt. Sous le couvert de l’organisation The Elders, la Fondation de Kofi Annan, ex-secrétaire général de l’ONU, cette association promettait la construction de maisons aux déplacés de guerre. Ainsi, ceux-ci devaient payer « la somme de 29.000 F CFA pour les frais de dossiers et divers frais de notaires ».

Dans le département de Toulepleu, ce sont près de 7.000 victimes qui se sont fait prendre au piège, souligne Issiaka Diaby, président du Collectif des victimes en Côte d’Ivoire (CVCI). C’est d’ailleurs lui qui avait porté plainte contre X, le mois dernier, pour faire la lumière sur cette affaire.

La supercherie du nommé Claude Gnohonhoulou Ouessé est plus qu’audacieuse. En effet, afin de rassurer les populations, il n’a pas hésité à adresser une lettre au maire de Toulepleu, dans laquelle il précise que « la localité bénéficiera d’une cité de près de 500 logements sociaux », ce qui « hissera davantage Toulepleu au rang des communes modernes tant souhaité par les élus dont la ministre Anne Désirée Ouloto et le maire Denis Kah Zion et les autorités administratives ». Il sera finalement interpellé à Abidjan.

Avant l’interpellation du premier vice-président de cette association, un autre responsable nommé Sera Bailly, avait lui aussi été arrêté à Abidjan. Quant au Président, Ano Christ, il est activement recherché.

 

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *