Touba : Des étudiants préoccupés par le faible taux de scolarisation féminine

Temps de lecture : < 1 minutes
« Le taux de scolarisation de la jeune fille dans la région du Bafing est préoccupante.
Les filles sont plus nombreuses à l’inscription à l’école primaire. Malheureusement, le pourcentage dégringole gravement à partir du CM2« .
 

C’est cela qu’a constaté un groupe d’étudiants de 17 personnes réunies au sein de la cellule fraternelle des élèves et Étudiants du Bafing (Cfeeb). Ils ont dressé ce constat le lundi 7 mai dernier après une mission d’observation-terrain dans certaines écoles de Touba.
 
Le président de la Cfeeb, Coulibaly Sekou, a estimé que les raisons de cette faiblesse de la scolarisation féminine est due à plusieurs facteurs dont la pauvreté des parents et le manque de sérieux chez les élèves. « À l’approche des examens de fin d’année, nous avons profité de notre séjour de quatre jours pour sensibiliser nos jeunes frères et soeurs. Les parents et la région comptent sur les enfants. Ils constituent la relève de demain. Ils faut donc qu’ils prennent conscience et prennent leurs études au sérieux. C’est à ce prix que se trouve le développement de notre région« , a dit Sekou qui est en Master 2 de Comptabilité et Gestion à l’Université Lorougnon Guedé de Daloa.
Selon les différentes interventions des membres de la Cfeeb, ils travaillent à encadrer et à orienter les nouveaux étudiants pour une réussite dans les études mais également pour une éventuelle insertion socioprofessionnelle. 
 
Mandé Adams, à Touba

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *