Biankouma : Prétextant la délivrer, un faux pasteur viole une mineure de 10 ans

Temps de lecture : 2 minutes

Kouassi Kouassi Maurice, 44 ans est planteur et pasteur dans le village de Bounta S/P de Santa, dans le département de Biankouma.

Image d’illustration

Il s’est rendu coupable de viol sur mineur de moins de 15 ans. Pour cela il a écopé de16 années d’emprisonnement ferme.

En effet, la petite N A C 10 ans, en classe de CE2, en allant le 10 avril 2015 remettre une commission à l’autre bout du village, ne savait pas qu’elle pourrait croiser sur son chemin le démoniaque et pseudo- pasteur Kouassi Kouassi Maurice sur son chemin. Celui-ci va de façon brutale, lui ôter sa virginité.

 Il était environ 11 heures ce jour-là, quand la petite N A C se voit chargée de remettre de la nourriture à un parent proche. Kouassi Kouassi Maurice qui l’a vu partir, et qui la désirait depuis, l’attend sur le chemin du retour. Quand Charlène arrive à son niveau, K.K.Maurice l’empoigne et lui demande de l’accompagner. Il la conduit dans un coin de brousse, lui demande de se déshabiller et de se coucher sur son pagne. »(…) Ma chère petite N A C, tu es possédée par un diable qui ne veut pas que tu te marie un jour. Tu as donc besoin d’être délivrée et de connaitre la joie d’être femme… » dira K.K.Maurice pour « hypnotiser » sa  victime. Celle-ci va donc se laisse aller au gré du pasteur qui va lui ôter la virginité. Quand elle se rend compte du danger, elle est déjà dépucelée et tout ensanglantée.

Après son ignoble acte, le faux pasteur remet à la petite, une pièce de 200 francs pour acheter son silence. Mais c’était mal la connaître. Dès qu’elle rentre à la maison, N.A.C montre les dégâts du faux pasteur à sa mère. Ce qui permettra de mettre rapidement la main sur le malfaiteur.

A la barre de la cour d’Assises de Man devant laquelle Kouassi Kouassi Maurice a comparu le lundi 23 juillet 2018, il nie avoir pénétré la petite. Mais en revanche, reconnait avoir introduit son doigt dans le sexe de NAC. Malgré la plaidoirie de son avocat maître Patrice.D.Gueu, commis d’office pour défendre le faux pasteur, la cour n’a pas eu pitié. Elle l’a condamné à 16 ans d’emprisonnement ferme.

Doumbia Balla Moise

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *