Sipilou /  les frontières livrées à elle-même : Danger !

Temps de lecture : < 1 minutes

Dans un contexte où tous les pays de l’Afrique de l’ouest croulent sous le poids de la menace terroriste, les incidents causés par les bavures policières ont poussé les forces de l’ordre à abandonner les corridors frontaliers entre la Côte d’ Ivoire et la Guinée pendant  trois jours.

Lors de l’attaque du poste de la police des frontières, par des jeunes révoltés de Sipilou, plusieurs armes et munitions seraient emportées par des inconnus. Exposant du coup la population à l’insécurité.

Les frontières étant ouvertes, sans surveillance, ce sont des dizaines de camions transportant des produits et des marchandises de contrebande aux qualités douteuses qui sont entrée à Sipilou dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mai 2019. Il est temps que les forces de la police nationale, de la gendarmerie et des douanes doublent de vigilance, sinon, les marchés de la région pourraient être envahis par ces marchandises dont la qualité reste à désirer.

L’économie nationale pourrait en faire les frais. La sécurité des populations également pourraient prendre un coup. Vivement qu’une solution soit trouvée dans l’urgence pour redéployer les forces de l’ordre à la frontière.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *