Touba/ Cours à distance : Les parents d’élèves invités à s’impliquer dans l’encadrement de leurs enfants

Temps de lecture : 3 minutes

Les parents d’élèves de la région du Bafing ont été invités le mercredi 6 mai 2020, à encourager leurs enfants à suivre les cours à distance. C’était au cours d’une réunion tenue à la Direction régionale de l’éducation nationale  (Dren) de Touba entre les présidents de comités de gestion des établissements scolaires (Coges) et une délégation du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (Menet-fp) avec à sa tête M. Bamba Inza, chargé d’études au cabinet de la ministre Kandia Camara.

L’élève Atahi Victoire souhaite encore plus de temps pour les cours.

Cette rencontre avait pour but de recueillir les impressions des parents et des élèves sur les cours dispensés à distance via la radio, la télévision et l’Internet depuis un mois mais aussi prendre leurs propositions de solutions pour l’amélioration desdits cours.

Au cours de ces échanges, les différents responsables de Coges présents ont tous salué l’initiative des cours à distance avant de relever quelques difficultés rencontrées par les élèves.« L’initiative est bonne surtout avec plusieurs supports ciblés notamment la radio, la télé et le net mais le problème se situe au niveau de la réception, le manque d’interaction entre les enseignants et les élèves mais également la rapidité avec laquelle les cours sont dispensés», a dit Touré Alpha, président du Coges du groupe scolaire Touba 3&5.

Abondant dans le même sens, Sadia Diomandé, président du Coges de Sekodougou, village situé à 7 km de Touba, a évoqué le problème d’électricité et de poste téléviseur. « Notre village vient d’être électrifié mais personne n’a encore de compteur à domicile donc il n’y a même pas de télévision et les enfants n’arrivent pas à retenir quelque chose dans les cours à la radio», a t-il déploré.

Par ailleurs, ils ont ensemble fait des propositions de solutions à la délégation. Il s’agit, entre autres, de la réouverture des classes pour les élèves en classe d’examen tout en respectant les mesures barrières quitte à adopter le système de la double vacation pour respecter la distance d’un mètre entre les élèves, consacrer le maximum de temps aux cours sur la 3 qui est une chaîne de la Rti dédiée aux sports et à la culture et rendre les cours téléchargeables.

M Bamba Inza invite les parents d’élèves à jouer leur rôle d’encadreurs.

En réponse, le chef de délégation, M. Bamba Inza qui a promis faire remonter les propositions faites, a indiqué que c’est une situation inédite à laquelle fait face le Menet-fp mais que des améliorations sont en train d’être apporter aux cours. «Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le gouvernement ivoirien a décidé de la fermeture de l’école le 16 mars au moment où les élèves venaient de terminer le deuxième trimestre. Des mesures alternatives ont été prises, par le Menet-fp en vue de continuer l’enseignement avec la conception des cours accessibles gratuitement en ligne, par SMS, à la télévision et à la radio pour assurer la continuité de l’école et répondre aux besoins de formation des élèves contraints de rester à la maison. L’enseignement à distance concerne d’abord les élèves en classe d’examen à savoir le CM2, la troisième et la terminale quant aux autres niveaux, ils seront pris en compte progressivementCes cours, sont le prolongement des cours du troisième trimestre », a précisé l’émissaire de Kandia Camara. Avant d’exhorter les parents à s’impliquer dans la sensibilisation et à jouer pleinement leur rôle d’encadreurs pour que les élèves suivent les cours.« Il faut que vous, parents d’élèves vous vous appropriez ce projet afin de sauver l’année scolaire car il n’est pas question de laisser tomber les enfants», a-t-il lancé.

Il a pour terminer promis l’installation très bientôt d’un numéro vert qui permettra aux élèves de poser des questions aux enseignants pour les parties incomprises des cours. Lui emboîtant le pas, le Dren Doumbouya Issouf a informé l’assemblée de la disponibilité des supports de cours en ligne et déjà diffusés à la radio et à la télévision pour permettre aux élèves de les dupliquer.

Notons que la délégation a visité quatre familles à l’heure de diffusion des cours à la télévision pour s’assurer que les élèves suivent effectivement les lesdits cours.
Interrogés, les élèves ont tous souhaité que le temps des cours soit un peu plus long.« Les cours sont  trop rapides et ne durent que quelques minutes. Si on pouvait revoir ça, ce sera bien», a souhaité la petite Atahi Effoussoua Victoire, élève en classe de troisième au lycée Gouverneur Abdoulaye Fadiga de Touba.

Cheick Lamine

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *