Man/ Une juriste au secours de la pouponnière de Zrahompleu

Temps de lecture : 3 minutes

La pouponnière de Man a connu une animation particulière ce vendredi 25 décembre 2020. Et pour cause, maître Koumba Sylla Sao, avocate internationale, a décidé de voler au secours de ce centre de protection d’enfants vulnérables. Elle y a apporté des vivres, non vivres et de nombreux présents aussi bien pour les pensionnaires que pour le personnel d’encadrement. Des veuves démunies de la ville ont été associées à cette rencontre de partage.

Maître Koumba Sylla Sao a décidé de faire des  dons à la pouponnière une tradition. Ce vendredi 25 décembre 2020 c’est la sixième édition. Une cérémonie qu’elle a voulu particulière parce que la directrice du Droh Enéné Jolie et son adjoint surnommé monsieur le maire sont appelés à faire valoir leurs droits à la retraite. Elle a bien voulu leur rendre un hommage appuyé. «Je voudrais vous dire merci à vous madame la directrice et son adjoint pour les efforts que vous avez consentis à sauver et à protéger ces enfants orphelins. Merci pour le travail que vous avez abattu  pendant plus de 40 ans. Aucun mot et aucun acte ne peut évaluer à sa juste valeur ce que vous avez accompli et donner de vous-même pour ce centre et ses pensionnaires », a-t-elle souligné.

Aussi, a-t-elle exhorté les cadres et toutes personnes de bonne volonté à accorder une attention particulière à la pouponnière de Man qui traverse d’énormes difficultés depuis qu’elle a été rétrocédée aux autorités ivoiriennes par les missionnaires évangéliques européens.

La juriste est arrivée à la pouponnière les mains chargées de vivres et de non-vivre au bénéfice des pensionnaires et de leurs encadreurs. Ainsi, les enfants orphelins ont reçu des kits d’entretien, des vêtements, des jouets, des aliments. Quant au personnel d’encadrement, ils ont reçu chacun, hommes comme femmes, un complet de pagne et les frais de couture. La directrice et son adjoint ont reçu de l’aide financière pour leur faciliter les fêtes de fin d’année.

A cette occasion, 10 veuves démunies de la ville de Man ont été sélectionnées avec l’aide du Centre d’excellence des femmes pour recevoir chacune un complet de pagne en guise de cadeau de fin d’année des mains de maître Koumba Sylla Sao.

La directrice de la pouponnière a exprimé ses remerciements à la donatrice. Elle a salué l’engagement de maître Koumba Sylla Sao en faveur des orphelins et du personnel d’encadrement. Elle a rassuré la donatrice du bon usage des dons offerts. « L’orphelinat appartient à Man. Les blancs de l’autre côté de la mer nous ont laissé un cadeau pour sauver nos enfants. C’est nous qui devons faire vivre ce centre. Je réitère l’appel de Maman Sylla, faites parler vos cœurs. Il arrive des moments où nous sommes obligés de mendier pour sauver ces enfants. Nous ne voulons pas les voir mourir de faim ou de maladie. Aidez cet orphelinat. Si  vous mangez à la maison, pensez à nous ici. C’est un travail de bénévoles que ces personnes font ici », a-t-elle plaidé.

Les chefs des principales communautés vivant à Man ont effectué le déplacement pour être témoins du geste de la juriste. En leur nom, Lagoué Seydou, président de la coalition des organisations  de la société civile a exprimé ses encouragements et ses félicitations à la donatrice.

Kindo Ousseny à Man.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *