Arrestation du présumé meurtrier de l’enseignante et une complice/ Comment les efforts de la gendarmerie et de la police ont payé

Temps de lecture : 3 minutes

Fin de cavale pour Goré Bi Donan Bla Mohamed, présumé assassin d’une institutrice à Gbatongouin, dans la sous-préfecture de Man. Il a été arrêté ce mercredi 29 novembre 2023 à Abobo Baoulé, dans la commune d’Abobo, par la Direction de la police criminelle du commissariat du  34ème arrondissement. Cette interpellation a été possible grâce à aux efforts conjugués de la police et de la gendarmerie.  

Selon une source sécuritaire, le sieur Goré Bi Donan Bla Mohamed s’est rendu dans un salon de coiffure pour se faire coiffer, essayant probablement d’échapper aux forces de l’ordre. Cependant, il n’avait pas d’argent en espèce sur lui. La brigade de la gendarmerie de Man ayant fait une demande de réquisition de son compte bancaire dès les premières heures de l’enquête. L’homme ayant son compte gelé se retrouve sans sous. Il met donc en gage son téléphone portable auprès du coiffeur. Surplace, le téléphone est allumé. Ce qui a permis à la police de le localiser. Très vite, les hommes du général Youssouf Kouyaté ne perdent pas le temps pour arriver sur les lieux. L’homme le plus recherché du pays avait déjà fini de se coiffer et s’était retiré pour aller chercher de la liquidité afin de venir régler sa note et récupérer son téléphone.

Les policiers ne perdent pas espoir. Ils laissent cependant des consignes fermes ainsi que les contacts nécessaires pour les joindre au cas où il réapparaissait. Convaincus que l’homme allait revenir. Le sieur Goré Bi ne tarde pas à pointer du nez. Le coiffeur briefé par les forces de l’ordre ne perd pas de temps à sa vue. Aidés par des amis et voisins, ils parviennent à maîtriser et ligoter l’homme le plus recherché du pays avant de donner l’alerte aux policiers qui n’étaient pas loin. Ceux-ci arrivent sans tarder. Ils lui passent les menottes avant de l’embarquer pour le commissariat du 34ème arrondissement d’Abobo Baoulé, sous les yeux curieux des badauds. Sa complice à son tour est arrêtée peu après dans une église où elle s’était réfugiée. Les deux individus sont en attente d’être transférés à la brigade de gendarmerie de Man, qui diligente l’enquête afin de faire toute la lumière sur ce crime odieux.

Cette arrestation marque la fin d’une recherche intense menée par la gendarmerie nationale et la police qui se sont mises en état d’alerte afin de débusquer le sieur Goré Bi Donan Bla Mohamed et sa complice.   Selon une source proche de la maréchaussée à Man, la brigade de gendarmerie de Man est très avancée dans l’enquête qui a été ouverte à cet effet. Ce sont plus d’une dizaine de personnes dont des témoins qui ont été entendus suite à ce double assassinat.

Les hommes du colonel N’da Nazer, commandant de la 8ème  légion territoriale de la gendarmerie et du chef d’escadron Affi Gérard, commandant de la compagnie de gendarmerie de Man disposent de plusieurs preuves et de témoignages accablants pouvant prouver le degré d’implication des deux suspects dans le meurtre de l’institutrice  Kéké Loyoh Christelle Flavie et de son fils de 7 ans Kouamé Kouassi Stéphane Moayé Samuel.   

Informée de l’arrestation des suspects, la déléguée régionale du Consortium des organisations de la société civile féminine et porte-parole de cette structure, Vaï Valérie épouse Bih a exprimé ses félicitations et ses remerciements aux forces de police et de gendarmerie dont la bonne collaboration a permis  l’arrestation des deux suspects. Elle formule ses vœux pour que justice soit rendue à Dame Kéké Loyo et son fils dans toute la rigueur de la loi.   

Rappelons que les corps de l’institutrice et de son fils assassinés ont été retrouvés à son domicile, lundi 20 novembre 2023, à Gbatongouin. Ils auraient été assassinés entre le 18 et 19 novembre, selon le constat du médecin légiste. L’enseignante était enceinte de 4 mois. 

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *