Pour se maintenir belles et en bonne santé les femmes de Kouibly reçoivent les astuces de l’AIMAS

Temps de lecture : 2 minutes

Par Kindo Ousseny  / Sur invitation de la fédération des associations des femmes de Kouibly, en collaboration avec le réseau international  AFIP (Africa Femme initiatives positives), et la Chambre du commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire CCI, l’agence ivoirienne de marketing social (AIMAS) a sensibilisé les femmes sur la santé de la reproduction et du planning familial.

AIMAS avec les femmes de Kouibly

Il a été question de donner les astuces aux femmes du département de Kouibly, pour se maintenir belles en bonne santé afin de mieux mener leurs activités génératrices de revenus.

 Dame Djiohou Marceline, chef de la délégation de l’Aimas a exhorté les femmes à fréquenter les centres de santé. « Une fois vous constaté un retard dans votre cycle menstruel, votre premier réflexe doit être de consulter une sage-femme, un infirmier ou un médecin », a-t-elle conseillé. Cela doit permettre à ces femmes d’éviter des complications pendant la grossesse. La représentante de l’AIMAS a insisté sur l’impérieuse nécessité de respecter le calendrier des consultations prénatales afin d’éviter toute surprise désagréable.

Pour se conserver dans la beauté, et la bonne santé, Djiohou Marceline a invité les femmes de Kouibly à pratiquer le planning familial pour éviter les grossesses précoces, les grossesses rapprochées qui généralement sont des grossesses à risques. Selon elle, toutes les méthodes de pratique de contraception doivent se faire avec l’aide des professionnels de la santé que sont les sages-femmes, les infirmiers et médecins.

Pour les femmes qui portent les grossesses dites précieuses, la représentante de l’Aimas a insisté sur l’impérieuse nécessité pour elle de se faire suivre en permanence par un médecin ou une sage-femme.   

Toujours dans le cadre des festivités de la journée internationale de la femme, les mamans des villages de Taobly et Pagnébly dans la sous-préfecture de Kouibly  vont bénéficier d’une série de sensibilisation sur le planning familial. Car de source médicale, les indicateurs sont au rouge dans ces localités où les méthodes contraceptives sont très peu utilisées.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *