Tonkpi/ Révision de la liste électorale: Le président régional de la CEI dresse le bilan d’une semaine d’enrôlement

Temps de lecture : 2 minutes

La révision de la liste électorale, dans le cadre des élections locales,  a pris fin effectivement ce dimanche 24 juin 2018 ,à 17 heures, comme prévu. C’est ce qu’a fait savoir le président de la CEI régionale, Koui Antonio Gué, ce lundi 25 juin 2018, depuis son bureau régional du Camp Séa à Man.

Révision de la liste électorale – par AIP

En présence de la presse, le président de la commission électorale indépendante (CEI) du Tonkpi, Koui Antonio Gué a dressé un bilan de l’opération qui consistait à permettre à certains citoyens de pouvoir prendre part aux futurs scrutins électoraux. << Il s’agit notamment des nouveaux majeurs , de ceux qui veulent changer de bureau de vote, de personnes qui ont changé de statut matrimonial, ainsi que celles qui ont changé de nom à la justice etc . Ces requérants là étaient  concernés par cette révision.>> a expliqué le president , qui a relevé certaines difficultés au début de l’opération.

Ces difficultés, selon lui, étaient relatives aux tablettes d’enrôlement. << Au début, des appareils présentaient des défaillances, mais ils ont été remplacés. >>, a dit le président de la CEI régionale, avant d’ajouter:<<ensuite, nous étions confrontés au problème de paiement de transport de nos agents vers les centres d’enrôlement.Mais ils ont été exhortés de faire avec, leur promettant qu’ils seront payés à la fin du processus>>.

Il a aussi fait cas de problème de formulaires d’enrôlement, qui a très vite été circonscrit. Mais il faut dire que dans l’ensemble, << tout s’est bien passé ,et tous nos agents ont bien travaillé. Dès ce lundi 25, après vérification du matériel chacun ira au trésor afin de toucher son perdiem>>.

Pour rappel lors du lancement de cette opération d’enrôlement, le lundi 18 juin dernier, le superviseur régional de la CEI, l’abbé Bony Bony Martial, avait rassuré déjà sur les conditions sécuritaires, dans l’ensemble des 591 centres d’enrôlement du Tonkpi. Quand toute la Côte d’Ivoire compte 10.500 centres.<< Le préfet de région s’est impliqué pour que tout se passe bien du point de vue sécurité>> avait rassuré l’abbé Bony Bony Martial.

Pour ce qui concerne le nombre d’inscrits, le président Koui Antonio Gué, s’est gardé de donner un chiffre. << Nous faisons notre rapport, c’est à la CEI, nationale de donner des chiffres définitifs.>> a-t-il dit avec beaucoup de réserve. 

Diomande YOU

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *