Sangouiné / Une mémé condamnée à 24 mois d’emprisonnement pour excision

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis 1998, une loi interdit l’excision en Côte d’Ivoire. Bleu Yvonne âgée de 70 ans, l’a appris à ses dépens. Elle qui s’est rendue coupable de cette pratique sur Gueu Blé Laure Inès et Mah Rita, respectivement âgées de 11 et 13 ans à Sangouiné.

En effet, c’est courant mars que la petite G.B.L.Inès se plein de régulières douleurs au bas ventre. Elle approche ainsi sa grande mère Bleu Yvonne qui dit avoir la solution. La mémé va alors convaincre la petite G. B.L Inès de ce qu’elle doit être excisée. » Quand tu seras excisée, tu verras que tu n’auras plus mal » lui a t elle expliqué.

Les préparatifs vont bon train quand Mah Rita est mise elle aussi sur la liste de la mémé. Bleu Yvonne procède alors à l’excision des deux petites filles.

Si l’opération s’est bien déroulée, la suite sera compliquée pour la petite Mah Rita . Celle-ci va, quelques jours plus tard, saigner abondamment. Ce qui va attirer l’attention de certaines personnes.

De bouche à oreille, la nouvelle parvient à la clinique juridique de Man, qui prend l’affaire en main. Elle diligente une enquête qui aboutit à l’arrestation de la mémé exciseuse. 

Bleu Yvonne n’a pas fait de difficultés à reconnaître les faits devant le tribunal de Man le jeudi 18 avril dernier. » C’est notre coutume que nous devons respecter« , s’est elle défendue.

Il n’en fallait pas plus pour que la colère des juges s’abatte sur elle. Ayant prise conscience de son erreur, elle va implorer la clémence du tribunal. Les juges restent sourds à ses supplications.

Bleu Yvonne est condamnée à 24 mois d’emprisonnement fermes et à 360 000fr d’amende. Comme quoi, les vieilles habitudes ont la peau dure!

Doumbia Balla Moïse

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *