Ouaninou / 30 jeunes formés aux métiers du bâtiment reçoivent leur attestation de fin de formation

Temps de lecture : 2 minutes

Trente jeunes du département de Ouaninou formés aux métiers du bâtiment ont reçu dans la cour de la préfecture de Ouaninou, ce jeudi 18 avril 2019, leurs attestations et perdiems de fin de formation. C’était en présence du préfet Boni Kouakou Adolphe, de Abbas Bakayoko, directeur régional de l’Agence emploi jeunes de Man, des autorités politiques et coutumières de ladite ville. 

Selon le chef de projet, Diané Abdramane Gbahou de Action Entreprise, ce projet dit Chantier-Ecole, financé par l’État ivoirien à travers l’agence emploi jeunes, rentre dans le cadre de la mise en oeuvre du « programme apprentissage dans les métiers de ravalement des façades des bâtiments de 100 jeunes au titre de l’année 2017 » dans cinq localités du pays dont Ouaninou, afin de faciliter leur insertion socioprofessionnelle.

Durant deux mois, les trente bénéficiaires ont appris le métier de la peinture. Mieux, ils ont fait un exploit avec l’aide de bonnes volontés, en réhabilitant entièrement le Groupe scolaire Ouaninou 1,2&3 créé depuis 1958 et qui jusque là n’avait bénéficier d’aucuns travaux de rénovation sans oublier la préfecture qui a été également repeinte.

Diané Gbahou s’est réjoui de la réalisation de ce projet qui va permettre aux jeunes de se prendre en charge. À cet effet, il les a aidé à mettre en place une entreprise dénommée « Union des jeunes entrepreneurs émergents de Ouaninou » non sans leur prodigué de sages conseils «Vous venez d’être formés au métier de la peinture. À vous maintenant de monnayer ce savoir faire que vous venez d’acquérir afin d’être autonomes. Soyez à la disposition de la communauté », a-t-il conseillé.

Quant au Directeur régional de l’agence Emploi-jeune, Abbas Bakayoko, il a informé que plusieurs projets financés de 100 à 700 000 francs verront le jour très bientôt et concernent les jeunes de 18 à 40 ans.

Il a, par conséquent demandé aux jeunes de s’inscrire massivement sur la plate-forme de l’agence Emploi jeunes ou de prendre attache avec les services socioculturels des mairies de leurs localités afin d’être pris en compte dans ces dits projets.

Pour clore la cérémonie, le préfet Boni Kouakou Adolphe a invité les jeunes de Ouaninou à être des responsables en tournant le dos à la facilité et à l’oisiveté.

Pour lui le gouvernement a initié plusieurs actions sociales jamais réalisées auparavant en Côte d’ivoire. Lesquelles actions, a t il dit, visent le bien-être des populations. Ce sont, entre autres, a t il cité, le Fafci, le projet filets sociaux et l’emploi jeunes. « Nous avons de nombreuses potentialités naturelles dont nous ne profitons pas. La région est pleine de cours d’eaux  favorables à la culture de riz irrigué pouvant nous autosuffire. Mais nous continuons encore d’acheter du riz importé. Il faut donc s’armer de courage pour être indépendant », a conclu le gouverneur de Ouaninou.

Cheick Lamine

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *