Tonkpi / Présentation de vœux au préfet de région : La paix et la cohésion sociale au cœur de l’évènement

Temps de lecture : 3 minutes

La population de la région du Tonkpi veut vivre dans la paix, la cohésion sociale et  la stabilité. Elle a tenu à l’exprimer ce jeudi 23 janvier 2020 à la faveur de la cérémonie de présentation des vœux au préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man.

Cette cérémonie de présentation de vœux qui intervient à la veille des futures élections présidentielles d’Octobre 2020 a été l’occasion pour les forces vives de Man d’exprimer leur volonté de ne plus vivres les moments de troubles que le pays a connu.

Les premiers intervenants, les membres du corps préfectoral à travers leur porte-parole, le sous-préfet de Sangougoussoba, Yao Kanteni Le Fils, ont donné le ton. Ils ont souhaité le maintien permanent de la cohésion sociale et de la paix dans leurs circonscriptions administratives et la sensibilisation des populations pour des élections apaisées. Ils comptent s’y engager résolument pour épargner la région des troubles qui pourraient survenir.  De leur côté, les élus locaux par la voix du député de Man commune 1 Touré Sekou, porte-parole des élus et des partis politiques a rappelé les troubles survenus dans la région avant de féliciter le préfet du Tonkpi pour ses efforts inlassables pour maintenir la région dans la stabilité et la paix. « Monsieur le préfet, vous et vos collaborateurs avez permis que Man maintienne sa stabilité, et qu’il n’y ait pas de trouble à Man. Et ce que nous souhaitons et que Dieu puisse vous inspirer davantage de sorte que cette stabilité, cette cohésion, cette paix retrouvée perdure. Monsieur le préfet vous pouvez compter sur nous pour vous accompagner dans l’entretien de ce climat de cohésion et de paix. Nous serons  votre relais auprès de nos populations afin que nous puissions  maintenir cette paix », s’est-il engagé au nom de ses paires.

Les forces de défense et de sécurité ont aussi souhaité leurs vœux les meilleurs au préfet, non sans rappeler leur engagement pour maintenir  la stabilité dans la région. « Nous sommes venus par ordre de grade pour montrer notre unité sur la place de Man. Cela dénote de notre unité et notre fraternité pour faire face à cette année électorale. Nous avons bien besoin de cette unité pour assurer notre rôle régalien », a indiqué l’officier supérieur de police Ettien Aka. Il s’est réjoui de la baisse des infractions qui passe de 1228 cas en 2018 à 1110 soit une baisse de 9,61%. Pour leur part, les chefs traditionnels, sous la conduite de sa majesté Gloudeu Gué Pascal, ne sont pas en reste, eux aussi ont félicité le préfet pour le maintien de la paix dans la région avant d’exprimer leur disponibilité aux côtés du corps préfectoral dans la poursuite des actions de prévention des conflits. Les journalistes et hommes de média ont eux aussi pris l’engagement de « jouer leur partition dans le maintien de la paix, la cohésion sociale et la stabilité dans la région ». Les organisations non gouvernementales, les organismes internationaux, les guides religieux et les couches sociaux professionnelles sont tous revenus sur la nécessité du maintien d’un climat social apaisé.

Le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man Soro Kayaha Jerôme s’est voulu rassurant. « Comme vous l’avez dit, 2020 c’est une année électorale. Tout le monde est anxieux, tout le monde a peur. Mais ayez la conviction que chacun va jouer pleinement le rôle qui lui sera confié », a –t-il indiqué. Et d’ajouter, « Si chacun est convaincu de ce rôle qu’il doit jouer, les choses iront pour de mieux ». Il a exhorté les élus et les hommes politiques à continuer à œuvrer dans le sens de la paix. « La Côte d’Ivoire c’est notre patrie, nous devons éviter à ce qu’elle brûle. C’est pourquoi vous devez avoir l’esprit dégagé. L’année électorale, c’est le réveil des vilains sentiments de l’homme. Il faut qu’on arrive à se surpasser. Il faut qu’on accepte les différences. C’est le peuple qui choisit, et s’il a choisi il faut respecter son choix. Respectez les choix de vos frères. Continuez de prier pour qu’on ait toujours la paix et surtout éviter les débordements », a-t-il conseillé.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *