Grand ouest/ « affaire le Conseil Café-cacao a donné 600 millions au Rhdp » : La Fop-cc et le Syscoop-Ago condamnent

Temps de lecture : 3 minutes

Les producteurs membres de la Fédération des organisations des producteurs de café-cacao (Fopcc) et du syndicat des sociétés coopératives et acheteurs du grand ouest (Syscoop-Ago) sont indignés par les propos de deux des leurs, en occurence  Kone Moussa du Synap-Ci et Kangah Koffi de l’Anaproci.

En effet, ces derniers, au cours d’un point de presse, animé à la maison de la presse le 19 mars dernier, ont tenu des propos à charge contre le DG du Conseil café-cacao et Sié Kambou, président de la Fop-cc.

Entres autres griefs portés contre eux, on peut citer le manque de transparence dans la gouvernance Café-Cacao, le fait que les producteurs soient soumis aux dictât des exportateurs etc. Le clou de leur sortie, c’est l’affaire de 600 millions de Fcfa que le Conseil café-cacao et la Fop-cc auraient remis au Rhdp pendant la campagne électorale dernière. Chose qui n’a pas laissé de marbre les producteurs du grand ouest.

De façon conjointe, la délégation régionale de la Fop-cc conduite par Sia Ange Kelly et Kamaté Moussa Nabi, président Syscoop-Ago ont animé un point presse ce samedi 28 mars pour exprimer leur indignation. « Nous producteurs ivoiriens en général et ceux du Grand-Ouest en particulier venons à travers ce point presse exprimer notre indignation et totale désaccord avec les allégations et autres accusations sans fondement des sieurs Koné Moussa du Synap-Ci et Kangah Koffi de l’Anaproci lors de leur sortie du 19 mars dernier. Nous venons apporter notre soutien, ce jour, au conseil café cacao et à son Dg Yves Brahima Kone, à la Fop-cc et son président Sie Kambou et tout le personnel qui ne ménagent aucun effort pour le bonheur des producteurs que nous sommes », a lu Dant Secrétaire général du Sycoop-Ago.

À en croire ces organisations, le Conseil café-cacao mène de nombreuses actions au profit des producteurs qui ne sauraient restées sous silence. Ce sont, a-t-il cité, le paiement du différentiel de la péréquation transport, l’annulation de certains documents qui bloquaient la délivrance des codes d’achats, la participation des sociétés coopératives à la distribution des produits phytosanitaires aux producteurs, le respect du paiement de 60% du prix Caf aux producteurs malgré la chute du cours au niveau mondial, le recensement de plus de 500 000 producteurs à ce jour.«Tous ces acquis nous les avons obtenu grâce au cadre d’échange que le conseil café cacao à voulu instaurer entre nous. Ces acquis nous les avons obtenus sans passer par les grèves ni menaces mais dans les échanges à travers des débats d’idées, des propositions concrètes, des discussions franches empruntes de courtoisie réciproque », a-t-il poursuivi.

Aux différents producteurs et à leurs membres, la Fop-cc et le Syscoop-Ago ont appelé à la retenue et au calme surtout en cette période de crise sanitaire.«Face à cette situation de crise sanitaire qui sème l’émoi dans le monde et qui nous interpelle tous, nous déplorons que malgré toutes les mesures d’interdictions en vigueur, certains (Koné Moussa et Kanga Koffi) appellent à la descente des producteurs dans les rues si leurs revendications ne sont pas prises en compte. Nous disons à nos camarades de rester calmes et sereinsCar l’heure n’est pas aux troubles mais à une prise de conscience et une responsabilité collective pour venir à bout de cet ennemi commun et redoutable qui est le COVID 19 », a-t-il terminé.

Doumbia Seydou Badian 

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *