Guémon/ Le parc du mont Peko est en train de revivre

Temps de lecture : 2 minutes

C’est la salle de préfecture de Duekoué qui a abrité ce lundi 20 juillet 2020, la première session du Comité de gestion local ( Cgl) du mont Peko de l’année 2020.

Le Cgl enregistre de bons points

Le préfet du Guémon, préfet de Duekoué,  Ibrahima Cissé qui présidait cette cérémonie a dans son mot d’ouverture tenu à faire observer une minute de silence en l’honneur des deux premiers ministres Amadou Gon Coulibaly et Seydou Elimane Diarra.

Il a félicité l’ Oipr pour avoir réussi a rendre au parc du mont Peko sa stabilité avant de remercier son prédécesseur le préfet Sory Sangaré pour tous les efforts consentis dans  ce sens: << Je remercie et félicite le préfet Sory Sangaré, l’OIPR et les membres de la CGL pour l’excellent travail abattu pour avoir maintenu le parc dans son état actuel.>>

Le colonel Gonto Gbassaha représentant le DG de l’Oipr a dit sa satisfaction de voir le parc du mont Peko renaître grâce aux efforts communs du gouvernement et du Cgl: << Le mont Peko était l’un des parcs le plus menacé des 14 aires protégées, aujourd’hui nous sommes en droit de dire qu’il est entrain de renaître grâce au gouvernement et à l’Oipr>>.

Le Cgl enregistre de bons points

Malgré les nettes avancées dans le recouvrement de cette aire protégé le Directeur de la Zone ouest de l’Oipr le colonel Zannou Moïse, a néanmoins dénoncé quelques  pratiques contraires à l’épanouissement du parc tels que la pêche artisanale, le braconnage et certains ex- infiltrés qui persistent.

Après la présentation du bilan d’action du 1er semestre 2020 et des perspectives du 3eme trimestre 2020 , des micro projets retenus en faveur des populations riveraines du parc ont été présentés suivi par des discussions entre les participants au titre des divers. C’est sur des notes d’espoir de voir le couvert forestier du parc du mont peko retrouver son lustre d’antant que Ibrahima Cissé  préfet de Duekoué et président du Cgl a clos cette première session.

Serges Coulibaly

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *