Man/ Lutte contre la Covid-19 : L’OMS offre du matériel biomédical et des équipements de réanimation au CHR

Temps de lecture : 2 minutes

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a offert jeudi 11 février 2021, du matériel biomédical et des équipements de réanimation pour renforcer la lutte contre la Covid-19 dans le Tonkpi.

Le don est composé de quatre respirateurs mobiles, cinq oxymètres avec chargeurs, 40 cartons de javel 4 l soit 160 unités, 50 cartons de javel 375 ml soit 1200 flacons, 60 cartons de gel hydroalcoolique soit 5760 unités et 12 cartons de masques.

« Ce don s’inscrit dans l’optique de la décentralisation de la lutte contre la Covid-19, que le gouvernement de la Côte d’Ivoire a bien voulu prendre comme option majeure pour interrompre la transmission de cette pandémie.  Et nous partenaires, Avec comme chef de fil l’Organisation mondiale de la santé, nous accompagnons cette initiative de décentralisation. Ce don est un des éléments du processus de cette décentralisation », a souligné le représentant résident de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr Jean-Marie Yaméogo.

Dr Yaméogo a indiqué qu’il faut rapprocher les éléments de prise en charge le plus près possible des populations, ajoutant que ces concentrateurs d’oxygène et autres permettront la prise en charge adéquate des patients pour entrer dans le schéma de ce qui est appelé la prévention et le contrôle de l’épidémie.

 « La Covid-19 entraine un certain nombre de problèmes de santé dont des complications respiratoires, donc quand on a un respirateur à côté on peut sauver des vies », a-t-il ajouté.

Le directeur régional de la Santé et de l’Hygiène publique Dr Tia Mamadou, ainsi que le directeur du CHR de Man, Drissa Coulibaly ont lors des allocutions témoigné leur gratitude aux généreux donateurs.

Ils ont promis utiliser à bon escient « ce matériel de pointe » qui vient à point nommé dans cet hôpital créé depuis 1953, et qui en plus de sa vétusté enregistre plusieurs insuffisances qui fragilisent la performance de son plateau technique dans la prise en charge des malades souffrant de différentes pathologies.

Kindo Ousseny, source AIP

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *