Séminaire bilan des dernières législatives du RHDP : Introspection et autocritique sans faux fuyant

Temps de lecture : 3 minutes

« RHDP dans le Cavally, bilan 2020/2021 et perspectives 2023/2025 »  tel est le thème du séminaire autour duquel la Ministre Anne Désirée Ouloto a convié  les responsables locaux du RHDP.


Dans son propos liminaire, Anne Désirée Ouloto, coordinatrice régionale du RHDP du Cavally, a révélé que les sollicitations du parti présidentiel par les populations locales sont croissantes et diverses.

Égrenées pèle mêle, ces dernières vont du  financement des projets des jeunes et des femmes à  la résolution des conflits divers, le tout sur fond  de proximité avec les populations a révélé Anne Désirée Ouloto. Si ce constat qui ne souffre d’aucune contestation peut être flatteur et constituer un motif de satisfaction et la preuve que les populations ont toujours confiance au RHDP, il ne doit guère occulter le fait, précise Anne Ouloto, que le RHDP a perdu 3 sièges qu’il occupait et obtenu qu’un siège au cours de l’élection du 06 mars 2021 dans le Cavally. Alors, la Coordinatrice régionale interroge et invite les responsables locaux du parti à  s’interroger  et mener la réflexion au cours du séminaire qu’elle a initié du 21 au 22 mai 2021 à Guiglo autour des questions ou thématiques suivant:

Que s’est il passé ?
Qu’est-ce qui n’a pas marché ?
Ai-je fait, bien fait pour mon parti en tant que militant, en tant que responsable ce que je devais pour que mon parti remporte l’election législative à Guiglo  et dans le  Cavally?

Des réflexions qui devront se mener dans la vérité et la franchise sur fond d’humilité et de fraternité, a insisté la Ministre de la fonction publique qui n’a pas manqué de féliciter le comité d’organisation pour la qualité et la diligence dans l’organisation de cet important atelier en dépit de sa jeunesse.

À l’issue de la restitution des travaux des six(06) commissions de ce séminaire bilan le dimanche dernier, la directrice adjointe du directoire du RHDP,  Anne Désirée Ouloto,  a salué la présence de  tous les responsables locaux du parti y compris tous les candidats à la dernière élection législative à ce  séminaire, en particulier les candidats dissidents qui avaient suscité des candidatures indépendantes tels  que Bamba Moussa à Guiglo provoquant la défaite des candidats du parti présidentiel.

Première force politique dans la région du Cavally avec trois mairies et le conseil régional, le RHDP a connu une débâcle à  l’élection législative du 06 mars 2021 dernier. Passé au peigne fin par cet atelier, cet échec a été attribué en conclusion aux  responsables locaux du parti présidentiel qui ont failli individuellement comme collectivement. Cet échec se décline ,aux dires d’Anne Ouloto, en manque d’humilité, en manque d’objectivité, en indiscipline de certains responsables, en refus de se remettre en cause, en usage de la  violence physique ou verbale  par action ou par réaction etc…

Au terme des travaux ,Anne Désirée Ouloto a invité les responsables locaux  de son parti au pardon, à se remettre en  cause, à  faire preuve d’humilité en ayant toujours à l’esprit l’avenir que  nul ne connait ou ne peut prédire.

Séance tenante, Anne Désirée Ouloto a donné  l’exemple en joignant l’acte à  la parole en acceptant les excuses de Bamba Moussa, un des responsables RHDP de Guiglo, qui s’était désolidarisé de son parti en se portant candidat indépendant à  l’élection législative du 06 mars 2021 à  Guiglo. Elle a promis l’inviter à partager un repas dans le but de  consolider cette  réconciliation.

Les participants ont salué la tenue de ce séminaire inédit, une première dans la région qui permet de réconcilier les responsables RHDP du Cavally entre eux tout en resserrant  leurs  liens.
Ils se  sont engagés à s’approprier et à mettre en pratique les recommandations de ce séminaire dont la teneur n’a pas été rendue publique par stratégie politique.

Il faut noter que la ministre Anne Ouloto avait à ses côtés les sénateurs Keï Édouard et Dehe Paul, les honorables Oulaï Madeleine, Aimé Gnonssian, Guy Serodé, Lambert Kahiba et les maires Baillet Ben Séverin de Guiglo et Hyppolite Bayalla de Taï.

On peut le dire, le linge sale au sein du Rhdp a été lavé en famille dans le cavally pour mieux attaquer les futures batailles électorales.

Serge Coulibaly

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *