Tonkpi/ RHDP : L’appel du ministre Félix Anoblé aux militants de base

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre de l’artisanat et de la promotion des petites et moyennes entreprises Félix Anoblé, par ailleurs maire de San-Pedro était en tournée dans la région du Tonkpi du 10 au 13 août 2021. Une mission de la haute direction du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), visant à remobiliser les militants de base et resserrer les liens pour les batailles futures.

Face aux militants de Sipilou, Biankouma, Danané et Zouan-hounien, le ministre Félix Anoblé dans un franc parlé a invité les militants à plus de cohésion, à la solidarité et surtout à privilégier l’intérêt général du parti au détriment des intérêts individuels.

Tirant les leçons des récentes élections législatives, l’envoyé de la haute direction du parti au pouvoir dans la région après avoir entendu les différents responsables et base et au regard des résultats de ces élections a admis que le parti ne mérite pas les résultats obtenus, des divergences internes lui ont fait perdre des postes de député.

« Ai-je bien fait ce que je dois faire pour mon parti ? Voici la question que nous devons nous poser en tant que militants de base. Le Rhdp est né par césarienne.  Dans la région du Tonkpi on lui a coupé un pied. Cherchez à reprendre les membres coupés. Un parti politique qui a trop de leader ne peut aller loin. Tout le monde pense plutôt à ses ambitions politiques. Ce n’est pas le parti qu’on veut préserver mais nos intérêts individuels », a-t-il déploré. Pour lui au niveau régional, quand on regarde la représentativité des partis sur le terrain, le premier parti est l’Udpci après les législatives alors qu’en termes de nombre de militants, le RHDP est largement au-dessus de tous les autres partis.

Le maire de San-pedro a souligné que les militants doivent savoir surmonter leurs difficultés. « Apprenons à garder nos problèmes dans la maison.  Mettons derrière nous les problèmes parce qu’on ne peut pas tout résoudre en même temps. Le parti ne peut pas tout faire. Mais ce qui est en notre possibilité, nous le ferons pour aider la base », a-t-il indiqué.

Pour lui, il y du travail à faire et cela commence par l’existence réel de la base sur le terrain. « Nous sommes tous responsables de la mauvaise marche du parti. Nous avons chacun notre part de responsabilité. Le président Alassane Ouattara met tout à notre disposition et nous sommes à la traîne. C’est un problème que nous devons régler », a-t-il relevé.

Félix Anoblé a exhorté les cadres à être généreux à l’endroit des militants conformément à la recommandation du président du parti. Il leur a demandé de rester mobilisés pour mieux conquérir le terrain. « Nous avons la possibilité de prendre tous les postes dans le Tonkpi. C’est pourquoi je vous exhorte à plus de solidarité entre vous. Ne laissons pas l’adversaire prendre du terrain. Nous devons travailler pour ramener les postes chez nous. Nous devons rendre le président Alassane Ouattara fort et fier de nous. Laissons de côté nos égos et nos intérêts personnels. Privilégions l’intérêt du parti », a-t-il recommandé.

« Le slogan du parti, c’est la force d’une Côte d’Ivoire rassemblée. Veuillez faire votre ce slogan. Il faut vivre dans ce slogan. Faire du Rhdp le fer de lance de la politique de la Côte d’Ivoire et au niveau du Tonkpi. Si le parti est fort, on peut dire ce qu’on veut au chef. La force du parti c’est sa base », a-t-il soutenu.

Le ministre a pour terminer, assuré les militants de ce qu’il entend transmettre fidèlement leurs différentes préoccupations à la hiérarchie afin que des solutions soient trouvées.

Kindo Ousseny

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *