Man/ 3e session du conseil municipal : Le maire déplore des difficultés dans la réalisation de certains projets d’infrastructures

Temps de lecture : 4 minutes

La troisième session ordinaire des réunions du conseil municipal de Man a eu lieu ce jeudi 30 septembre 2021. Une session au cours de laquelle le premier magistrat de la commune de Man a déploré un blocage dans la mise en œuvre des travaux de construction de la nouvelle gare de Facobly et le marché de gros. Ce qui impact directement sur le démarrage des travaux de construction du marché artisanal de la ville.

Cette troisième session a permis au maire Aboubakar Fofana de dresser le bilan de ses activités à la tête du conseil municipal, mais aussi de relever les difficultés. Et parmi ces défis, la réalisation des travaux de construction de la nouvelle gare routière de l’est où la mairie a déjà injecté plus de 30 millions de francs Cfa. Sur ce site où il y a trois projets de développement à réaliser dont le marché de gros, la nouvelle gare de l’est et le petit marché du village de Kangouin 2. Malheureusement, ces travaux connaissent un blocage dû à un litige foncier. Et pourtant, la mairie avant d’engager les travaux a mené des investigations pour retrouver le vrai propriétaire qui dispose d’un titre foncier colonial, et d’un arrêté de la cour suprême le confortant dans ses droits de propriété du site.

Cependant, contre toute attente, une dame dont le nom n’est pas rendu public a usé de ses relations pour faire arrêter les travaux au moment où la mairie y était pleinement engagée. « Nous ne voulons pas nous inscrire dans un conflit foncier avec qui que ce soit. Nous avons saisi le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man et le roi du Tonkpi afin qu’ils interviennent pour résoudre ce litige et libérer le chantier. Cela permettra au propriétaire légal d’être payé par le trésor public et la mairie pourra de son côté poursuivre les travaux », a expliqué le premier magistrat de la commune.

Selon lui, si les choses restent en l’état, cela pourrait causer d’énormes pertes à la collectivité locale qu’il dirige. « Dans cette affaire, nous avons déjà perdu 100 millions acquis auprès de feu le premier ministre Amadou Gon aux termes de plusieurs négociations et 59 autres millions de la gare de Facobly. Nous risquons en plus de tout ça de perdre encore les 400 millions prévus pour la construction du marché artisanal sur le site de l’actuelle gare de Facobly », a prévenu le maire Fofana.

Il affiche tout de même sa détermination à offrir à la ville de Man des infrastructures modernes dignes d’une capitale du district. C’est d’ailleurs dans ce cadre que l’état d’avancement des investissements a été adopté avec en toile de fond, l’annonce de l’achèvement de plusieurs chantiers dont d’autres en cours de réalisation. L’on peut citer entre autres la nouvelle piscine municipale achevée et exploitable, avec d’autres infrastructures annexes en construction, l’achèvement des bâtiments de trois classes dans les écoles primaires publiques de petit Paris, Zadepleu et Municipal. L’école de six classes de Kennedy opérationnelle et l’école primaire publique de Dioulabougou dont les travaux sont très avancés ainsi que le grand marché moderne de la ville et des marchés de certains quartiers périphériques.

Le conseil a aussi adopté la délocalisation des projets de construction de l’école primaire publique de « Blaucosse Si Tu Veux » au quartier Campus pour défaut d’espace disponible et le transfert des travaux de construction du complexe sportif de Man dans des villages qui seront identifiés bientôt. Outre ces actions, il y a aussi les travaux de réhabilitation de plusieurs écoles et l’acquisition de plusieurs équipements dont du matériels de salubrité pour faciliter l’enlèvement des ordures ménagères dans la ville.

Le conseil s’est aussi planché sur l’examen de l’état d’exécution du budget au deuxième trimestre 2021, qui a été adopté à l’unanimité.

Les chefs coutumiers, et les autorités administratives présents à cette réunion du conseil municipal ont félicité le maire et l’équipe municipale pour le travail abattu en peu de temps. Ils ont assuré la municipalité de leur soutien et de leur engagement à l’aider à lever les obstacles dans la mise en œuvre des actions de développement.

A cette cérémonie, le secrétaire général 1 de la préfecture de Man André Kouakou Bah Yao a présenté le nouveau secrétaire général 2 de la préfecture Serges Sylvain Koutouan désormais chargé de l’encadrement des collectivités locales, lui-même désormais secrétaire général 1 avec d’autres missions.

Kindo Ousseny à Man

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *