Man/ Incendie au marché artisanal : 65 magasins partent en fumée

Temps de lecture : 3 minutes

Le feu a encore fait d’énormes dégâts vers minuit dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 janvier. Cette fois-ci, les sinistrés sont les commerçants du marché artisanal de Boubou Yacouba de l’ancienne BICICI. C’est au total 65 magasins bien équipés en marchandises et outils de transformation du textile qui ont été entièrement détruits. Laissant les acteurs du secteur dans le désarroi. Le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, informé est allé apporter le soutien et le réconfort du gouvernement aux sinistrés.

En effet, un court-circuit a déclenché le feu au marché artisanal chez les vendeurs de boubou Yacouba. Le feu qui a pourtant timidement démarré a fini par se propager à grande vitesse causant d’importants dégâts matériels. C’est aux environs de 1 h du matin avec l’intervention des premières personnes présentes et l’important appui des sapeurs-pompiers civils que le feu a été circonscrit. Le bilan est énorme. Ce sont plusieurs magasins, une dizaine de machines à coudre et des machines de broderie.

Des artisans dans le désarroi qui ont tout perdu pour la plupart ne savent plus à quel saint se vouer. Cela va faire la 5eme fois que le feu ravage le marché des boubous traditionnels depuis sa création et le 3ème incendie en 4 ans.

Aussitôt prévenus, les autorités administratives et municipales se sont rendus sur les lieux pour apporter leur compassion aux sinistrés.

La nuit déjà, sur instruction du préfet de région, c’est le secrétaire général 1 de la préfecture Ouattara Yacouba et le préfet de police de Man accompagné des autres forces de défense et de sécurité qui se sont rendus sur les lieux pour aider à éteindre le feu.

Samedi matin, le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, Célestin Womblegnon qui suivait de très près la situation s’est lui-même rendu sur les lieux du sinistre pour apporter sa compassion et celle du gouvernement aux commerçants sinistrés. Il avait à ses côtés les autorités municipales conduites par le maire de la commune de Man, et les chefs des commandements des forces de défense et de sécurité ainsi que les chefs de la protection civile.

Le président des artisans de Man, Bamba Lacina, dont les collaborateurs sont victimes pour la cinquième fois d’incendie, plaide pour que le projet de construction du marché artisanal initié par le maire de la commune de Man voie enfin le jour pour le grand bonheur d’artisans. « Nous voulons un marché artisanal digne de ce nom avec des conditions de sécurité bien réunies pour qu’enfin nous puissions sortir de ces incendies à répétition », a-t-il souhaité.

Seydou Badian

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *