Man / Un  » Wôrô wôrô » volé à Abidjan retrouvé en épaves à Facobly

Temps de lecture : 2 minutes

Tebai Guehi Dekaon Jean-Jacques, 39 ans, est le genre d’ami à qui on ne doit pas faire confiance. Sollicité par son collègue et ami chauffeur Zon Nouahin Ibrahim pour le seconder, il disparaît avec le véhicule.

Zon Nouahin Ibrahim  est, en effet, chauffeur titulaire d’un véhicule « wôrô- wôrô » appartenant à Boua Ally Harrison et pratique la ligne Yopougon – Koumassi. En sollicitant les services de Tebai Guei D Jean-Jacques pour le seconder, il ne savait pas ce qui l’attendait. Si les premiers jours se sont bien passé, ce n’est pas le cas pour les autres jours.

C’est ainsi que le 01 septembre dernier, alors qu’il venait de faire le plein du véhicule, que  Zon .N Ibrahim le remet à Tebai.G.D Jean-Jacques pour la journée. Mais malheureusement au bout de cette  journée, point de Tebai.G .D.Jean-Jacques, point de véhicule non plus.

Le lendemain matin, toujours pas de trace du second chauffeur, encore moins du véhicule. Zon. N Ibrahim informe le propriétaire du véhicule et une enquête est ouverte pour le retrouver. Ce n’est que le 6 septembre que le véhicule est retrouvé presque en épaves à Soakpe, dans le département de Facobly. Le véhicule est remorqué pour  Abidjan.

Des recherches entreprises permettent de mettre la main sur l’indélicat aide-chauffeur à Bangolo le 29 septembre. Tebai Guei D Jean Jacques était à bord d’un autre véhicule.

À la barre du tribunal de Man devant lequel il a comparu le mardi 09  octobre, Tebai G.D.Jean-Jacques raconte des histoires à dormir debout. »(…) Ce jour là, il y’a une dame qui m’a pris en course pour Aboisso. De là bas, je devais la ramener avec sa fille malade à Man pour des soins. Puisque nous avons parcouru de longues distances, le moteur du véhicule est cassé. Paniqué, j’ai dû l’ abandonner à Soakpé« , s’est il défendu.

Le tribunal qui ne l’a pas suivi, dans ce mensonge cousu de fil blanc, l’a condamné à 6 mois d’emprisonnement fermes et à 100.000 francs amende.

Doumbia  Balla Moïse

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *