Man / Campagne Café-Cacao 2018-2019 : Voici les dispositions arrêtées

Temps de lecture : 2 minutes

La campagne café/cacao dans la délégation régionale de Man qui couvre les régions du Tonkpi et du Bafing a été officiellement lancée ce jeudi 8 novembre à la préfecture. Plusieurs annonces ont été faites, à l’occasion,  concernant les pistes et la sécurité des acteurs par les responsables de la filière.

Masse Kouamé, en boubou gris, a été désigné meilleur planteur

Le lancement de la nouvelle campagne à été également l’occasion de connaître les meilleurs acteurs de la campagne 2017/2018.

Avec une production de 32 tonnes/an et 70 ha de plantations, Masse Kouamé, planteur à Biankouma, a été classé meilleur producteur de la délégation.

Au titre de meilleure coopérative, « Yeya » s’est classé première. Cette coopérative qui revendique environ 1100 membres réalise annuellement  4000 tonnes et 2000 tonnes respectivement pour le cacao et le café certifiés.

Cette cérémonie de lancement a été aussi l’occasion pour le nouveau délégué régional du Conseil Café/cacao (CCC), Doumbia Siaka de faire le bilan de la campagne 2017/2018.

Selon lui, le tonnage total de cacao produit dans toute la délégation s’élève à 98 831, 689 T. Tandis qu’en ce qui concerne le café, il est de 20 242,214 T.

Le délégué du CCC est, par ailleurs, revenu sur les entraves liées à la commercialisation du binôme qui ont émaillé la campagne. Il s’agit de la fraude sur la péréquation du prix et des fuites de produits. Doumbia Siaka s’est, tout de même, réjoui du fait qu’aucune infraction au prix n’ait été constaté.

Les membres de la coopérative « Yeya »

Yoro Séraphin, conseiller technique du DG, a, pour sa part,  rappelé les règles de commercialisation et le prix bord champ qui est de 750 F.CFA non négociable. Il a appelé aux respects de ces règles.

Il a, en outre, insisté sur la qualité des produits et demandé que les uns et les autres travaillent avec professionnalisme.

À l’en croire, toutes les dispositions, en terme de sécurité, ont été prise pour une campagne réussie. Les forces de sécurité sont fortement impliquées, à cet effet,  pour annihiler les nombreux braquages constatés. Il a cependant demandé aux paysans d’ouvrir des comptes bancaires afin d’éviter de circuler avec du cash bord champ,  source d’insécurité pour leurs vies.

Une autre décision importante pour une bonne campagne, a annoncé, Yoro Séraphin, c’est le reprofilage de toutes les pistes de la région pour faciliter le transport des produits vers les grandes agglomérations et éviter qu’ils ne prennent une autre direction, autre que celles de San-Pedro et d’Abidjan.

Touré Ibrahima 

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *