Man/ Gba Daouda démissionne de son poste de vice-président et sauve le conseil régional du Tonkpi

Temps de lecture : 2 minutes
Gba Daouda n’est plus le 5e vice-président du Conseil régional du Tonpki. Il a démissionné du bureau de ce conseil ce vendredi. C’était à l’occasion de la deuxième session ordinaire dudit conseil.

Gba Daouda démissionne par amour pour sa région

Selon la loi, les régions ayant au moins 1 million d’habitants ont droit à 6 vice-présidents tandis que celles d’au moins 900 milles, 5.

Sur cette base, le conseil régional du Tonkpi se référant à une estimation qui donnait plus du million d’habitants alors que le dernier  RGPG donnait 992 564 hbts, s’est autorisé à avoir six vice-présidents, portant le bureau à Sept membres. Ce qui a amené la tutelle a interpeller le bureau du Tonkpi sur cette entorse à la loi.
 
Le président du Conseil du Tonkpi, Albert Mabri Toikeusse, était dans une situation inconfortable dans la mesure où aucun des vice-présidents ne voulait démissionner: » En pareils circonstances, il faut une élévation d’esprit. Chacun étant dans sa posture, j’ai décidé de mettre mon frère (Mabri) à l’aise; j’ai décidé de démissionner de mon poste de vice-président. Je le fais avec le sourire, avec plaisir, par amour pour ma région », a t il annoncé.
 
Ce problème, faut il le rappeler, si il ne trouvait solution risquait de gêner fortement le fonctionnement du conseil voire bloquer les activités. C’est pour sauver cette situation inédite que le 5e vice-président, Gba Daouda a rendu sa démission.
 
Cette annonce de Gba Daouda a fait plaisir à plus d’un dans la salle. Notamment les chefs qui ont tenu des conciliabules avec les concernés et le président Mabri Toikeusse lui-même même. Mais ces différentes tractations n’avaient rien donné. Jusqu’au démarrage des travaux aucune solution n’était en vue.
 
Touré Ibrahima

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *