Man/ Dernière Session 2019 du conseil municipal : Le maire Aboubacar Fofana dégage ses priorités pour 2020

Temps de lecture : 3 minutes

La dernière session de l’année 2019 du conseil municipal de Man a eu lieu ce mercredi 18 décembre dernier. Une occasion pour le conseil municipal d’adopter le budget primitif 2020 qui s’élève à près d’1,400 milliards de francs. Occasion pour le premier magistrat de la commune de dégager les actions et opérations prioritaires de l’année 2020. 

Cette session du conseil du conseil s’est ouverte après la communication des procès-verbaux des réunions de municipalité par l’examen et l’adoption des actions et opérations. Il s’agit de la construction en cours de trois classes de l’école primaire publique de Zadepleu, la construction de 6 classes et bureau de directeur au quartier Kénédy, la construction de l’école primaire publique du quartier municipal, la réhabilitation de 6 classes au groupe scolaire Petit Gbapleu et l’achèvement de l’abattoir municipal.

 Pour l’année 2020, le maire Aboubakar Fofana et son conseil municipal entendent ouvrir de nouveaux chantiers en plus de la construction en cours du grand marché dont la première tranche des magasins sera livrée en fin janvier, notamment l’aménagement de la place de la paix, la construction d’une piscine municipal, la construction d’un marché de l’artisanat avec des espaces d’expositions, un marché du vivrier, la construction d’une salle multimédia et d’une bibliothèque municipal et l’embellissement de la ville. Le tout sera supporté par un budget qui s’évalue à 1,400 milliards de francs. Dont environ 713 millions pour le fonctionnement et 686 millions pour les investissements. « Nous voulons faire de Man un pôle d’attraction touristique majeur et un pôle économique régional », a annoncé le maire Aboubakar Fofana.

En plus il compte renforcer les appuis aux femmes, les soutiens aux jeunes pour favoriser l’auto emploi et lutter efficacement contre le chômage. Le conseil a aussi adopté de nouvelles taxes communales à savoir l’utilisation des espaces publics soumis à des autorisations gratuites pour les manifestations religieuses et des funérailles. Pour ce qui concerne les baptêmes, l’autorisation est à 2500 et les autres manifestations dans les domaines publics sont à 5000 francs. « Cela nous permettra de maîtriser la circulation parce que l’autorité communal sera au courant des voies barrées et mieux organiser le trafic dans la ville », a-t-il expliqué. Le maire s’est félicité de l’accroissement des recettes fiscales. Ce qui augure de lendemains meilleurs pour la mairie dans sa volonté de s’assurer une autonomie financière.   

La nouvelle salle de mariage et l’ancienne salle pourront être mises en location dorénavant, pour accroître les recettes de la mairie.

Toutes ces initiatives sont saluées par le  secrétaire général 2 de la préfecture de Man représentant le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, Bah Yao André.  Il a félicité le maire et son conseil municipal pour les résultants obtenu dès la première année de la mandature du maire et les nombreuses initiatives pour accroître les recettes municipales. L’administrateur civil a aussi conseillé les élus locaux le port de leurs écharpes lors des rencontres officielles comme les réunions du conseil municipal, et l’élaboration d’un calendrier annuel des réunions du conseil. Non sans rappeler aux conseillers municipaux qui brillent par leurs absences depuis le début de cette mandature leurs devoirs d’être présents aux différentes réunions du conseil au risque de se faire sanctionner par la loi.

Loading

Partager, c'est aimer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *